dimanche
2
février
2014

CELLULE D’INTERVENTION METAMKINE + FATHER MURPHY

Concert

DIMANCHE 02 FEVRIER - 21h00 (concerts 21h30 !!!)

- Cult History Cellule D’Intervention Cinématographique Elargi & Stripped Down Italian Occult Psychedelia Duo -

CELLULE D’INTERVENTION METAMKINE (France)
Christophe Auger : projecteur cinema
Xavier Quérel : projecteur cinema
Jerome Noetinger : dispositif électroacoustique
+
FATHER MURPHY (Italie)
Rev. Freddie Murphy : voix, guitare, instruments inventés
Chiara Lee : voix, claviers, percussions, instruments inventés

Excellent dimanche en deux temps en perspective, avec d’un côté, la venue dans notre nouvelle cave12, de l’historiquement incontournable et ô combien culte CELLULE D’INTERVENTION METAMKINE qui nous feront l’immense plaisir/honneur de remplir notre espace de sons devenant images et d’images devenant sons. Héros absolus d’un cinéma (visuel ET sonore) élargi au maximum, jonglant depuis plus de 20 ans entre pellicules, projecteurs, sons et espace, la CELLULE D’INTERVENTION METAMKINE, au-delà de son statut historique indétrônable au sein de la scène expérimentale européenne, a fantastiquement su faire évoluer son propos, atteignant un niveau de poésie englobante total, énorme, magique et sans échappatoire. La dernière fois que la cave12 les ait vu c’était il y a deux ans durant le LUFF Festival et l’expérience fut formidablement enveloppante et hypnotisante. Le meilleur concert qu’on ait vu d’eux et pourtant, on croyait la connaitre par coeur cette Cellule. Exemple parfait d’un projet non-stagnant, la Cellule actuelle, après plus de 20 ans d’expérience, a tout simplement atteint un niveau de jeu absolument phénoménal. Historique, encore une fois et, dans le genre, une véritable leçon. Incontournable, toujours aussi précurseur et quasiment obligatoire. Un jalon du genre et ô combien essentiel.

Puis, en deuxième partie de soirée, retour ici du projet le plus hérétiquement occulte de la scène underground italienne, les formidables Father Murphy et leur chansons/atmosphères/répertoires majestueusement sombres, inquiétantes et totalement prenantes. Auteur d’un encore excellent et vraiment étrange dernier album de sombritude hérétique, "PAIN IS ON OUR SIDE NOW" sur Aagoo Records/Boring Machines (présenté sur deux 10" d’une face chacun, censés être joués simultanément de la manière et à la vitesse que l’on veut), Father Murphy débarque ce soir en version duo-dénudé à souhait, pour un sermon encore plus déconcertant/troublant que d’habitude. Préparons-nous à une excursion vers le côté sombre/noir de l’âme humaine, empli de voix torturées, de drones magmatiques, d’éclats soudain d’une musique de chambre dark et autres mélodies enfantines tangentielles, le tout intriqué d’une manière déroutante/inquiétante. Un dernier album mastérisé par les membres de Deerhof qui sont fans de Father Murphy, pour une cérémonie immersive faite d’errance au sein d’un opaque non-exploré, avec un pied dans la tombe et des langues tentant de se délier vers la lumière.

Bref, un prenant et excellent dimanche-voyage en perspective échelonné en deux temps et hautement conseillé aux amateurs.

CELLULE D’INTERVENTION METAMKINE
La Cellule d’Intervention Metamkine est formée de Christophe Auger, Xavier Quérel et Jérôme Noetinger. Leurs performances allient projections 16mm et musique électroacoustique, dans la grande tradition du "cinéma élargi". Depuis 1987, ils ont présenté leur travail dans plusieurs festivals, cinémas, galeries et espaces indépendants, en France, Europe, Canada, Etats-Unis, Japon et Australie. Ils ont également développé des collaborations avec d’autres groupes comme Nachtluft, Voice Crack, Kinobits, Loophole Cinema, Tom Cora, La Flibuste ou Le Cube (avec Gaëlle Rouard, Etienne Caire, Christophe Cardoen et Lionel Marchetti).

Le musicien et les cinéastes sont sur scène, faisant face au public. Deux miroirs installés dans la salle reflètent les images sur un écran placé derrière eux. Sons et images sont travaillés en direct. La Cellule d’Intervention développe une idée de jeu entre image et son, le projecteur cinéma étant un instrument comme le magnétophone à bandes par exemple. Du cinéma pour les oreilles, de la musique pour les yeux.


"Metamkine nous offre l’expérience rare d’une musique libérée de toute servitude par rapport au cinéma, un cinéma live projeté comme de la musique, avec des projectionnistes qui manifestent une spontanéité d’instrumentistes". Tom Cora
"Comme moi, ils ne cherchent pas à fonctionner en autarcie mais à minimiser leur dépendance. En manipulant les matériaux, les projecteurs, les morceaux de pellicule, ils pratiquent une forme d’engagement à la fois très nouvelle et en rapport avec la scène alternative américaine des années 60. J’aime leur violence, l’énergie qu’ils déploient pour cela, ce mélange d’amour pour les choses du cinéma et de mépris pour ce qu’il est devenu".
Robert Kramer

FATHER MURPHY
Puissante force sonique née près de Venise, auteurs de 3 albums et d’une pléthore d’enregistrements moyennes durées et/ou limités, FATHER MURPHY est devenu avec le temps l’une des entités musicales les plus mystérieuses et énigmatiques à surgir d’Italie, fer de lance d’une scène récemment étiquetée sous le nom de "New Italian Occult Psychedelia".

Acclamés par les critiques spécialisés du monde entier et creusant enregistrement après enregistrement toujours plus profondément et comme une spirale dans la cavité de leurs thèmes favoris (la vie, la mort, l’amour, la religion et encore, la mort), FATHER MURPHY explore toujours plus loin et sans discontinuer leur univers fait de chants désolés, de vagues bruissantes fracassantes/fracassées, d’amalgame noise, d’instincts pop avec des échos à la Henry Cow, de musique contemporaine déjantée, de lointain relents de black métal, de blocs sonores confus empestant la furie et la désolation, de menaçant coups de poignards orchestral, de voix torturées… et ce combat incessant entre espoir et folie/désespoir fait de drones célestes, de bourdonnements extatiques et d’appel aux armes. Le tout hantant un univers délicieusement sombre, sans compromis mais ouvert sur le futur, la lumière et ses possibles.

Une exploration densément prenante de masses gnostiques, de chants kabbalistiques, de petites cloches carillonnantes et l’influence subtile/discrète de classiques de l’horror-rock italien des 70’s (Goblin, Jacula, Morricone) mélangé au folk-futuriste-urbain de This Heat, ou au folk décalé de Volcano the Bear.
Adulé par des gens tels que Michael Gira, Deerhoof, Black Dice ou encore Julian Cope entres autres, Father Murphy, avec leur étrange univers d’hérétisme religieux, de mysticisme douteux, de théologie complexe, d’illumination à travers des souffrances auto-infligées et une idée tordue d’un salut tout aussi tordu, a su gagné un statut secrètement idolâtré en Europe et ailleurs.

Father Murphy est devenu le son de la notion catholique de la culpabilité. Plongeant toujours plus profondément au sein de cette notion dans le but de s’en défaire définitivement, c’est quand ils croient avoir atteint le fond le plus bas de leur exploration qu’ils réalisent qu’il leur faut en fait creuser encore plus bas.

En version duo-dénudé ce soir, une première ici, pour la suite de leur étrange et fascinante/prenante quête de salut hérétique.

Plus d’infos :
CELLULLE D’INTERVENTION METAMKINE :
http://metamkine.free.fr/
FATHER MURPHY :
http://fathermurphy.blogspot.ch/