jeudi
19
février
2015

FATHER MURPHY + DAVID MARANHA & HELENA ESPVALL

Concert

JEUDI 19 FEVRIER - 21h00 (concerts 21h30 !)

- ITALIAN OCCULT PSYCHEDELIA MASTERS DUO + MONOLiTHIC HYPNOTIC PSYCHEDELIC HEAVY DRONES DRIFTS NEW DUO LP LAUNCHING -

FATHER MURPHY (Italie)
Rev. Freddie Murphy : voix, guitare, instruments inventés
Chiara Lee : voix, claviers, percussions, instruments inventés
+
DAVID MARANHA & HELENA ESPVALL (Portugal/Suède-Usa)
"Sombras Incendiadas"
David Maranha (Portugal) : orgue électrique, violon amplifié
Helena Espvall (Suède-Usa) : violoncelle amplifié

Très bon jeudi soir en perspective ici, mettant en scène deux duos plongeant dans les méandres d’un psychédélisme hautement contemporain, avec d’un côté, les Maîtres de l’occultisme psyché_freak_chanté_obscur italien, les merveilleux et totalement prenant Father Murphy, qui nous reviennent avec encore un magistralement réussi tout nouvel album sous les bras, "Croce" sur le label Flenser Records, nouvelle pépite noire/sombre/ténébreuse de la décidément inaltérable discographie du groupe.

Et de l’autre côté, les prenantes dérives lourdement droniques d’un tout nouveau duo dont le lp, "Sombras Incendiadas" sortant sur le label lausannois three:four records sera vernit ce soir ici ; soit la rencontre entre l’orgue électrique du fantastique portugais David Maranha (déjà reçu ici pour des concerts-clés avec les percussionistes Z’EV et WILL GUTHRIE), aux prises ce coup-ci avec le son unique de la violoncelliste suédo-américaine Helena Espvall pour un résultat puissamment monolithique et hypnotique, sorte de mur de son empli d’harmoniques délicates, de textures brutes et nous entraînant/dérivant vers les meilleures plages espacées du Velvet Underground et/ou du minimalisme répétitif élévateur de Tony Conrad ou La Monte Young.

Dans le genre, un vraiment excellent jeudi soir de dérives psychédéliques occultes et élevantes en perspective, fortement recommandé aux amateurs.

Ordre de passage non défini.

FATHER MURPHY
Au fil des ans, Father Murphy est devenu sans aucune contestation possible l’une de plus mystérieuses et énigmatiques entités musicales à être surgi d’Italie lors de ses récentes dernières années. Auteur d’une suite d’albums tout aussi parfaitement occultes/sombres les uns que les autres et plongeant enregistrement après enregistrement de manière à chaque fois plus profonde dans les abysses d’une sorte de pop de chambre exhubérante et inquiétante à la fois, Father Murphy continue leurs dark-aventures avec un tout nouvel album sous les bras, "Croce" (sur le label Flenser Records), nouveau rendu d’une sorte de cabaret prédicateur industriel occultiste. Sons ombragés, atmosphères boueuses et troubles, éclats de "chansons pop" prenantes et dont la mise en forme pourrait faire penser à un livret d’opéra ou de comédie musicale tordu détaillant les différents aspects de LA crucifixion, le tout avec des voix masculines/féminines s’entremêlant au-dessus d’explosions distordues de craquements de guitares et de bégayantes percussions faites maison. Le rendu final sonne comme une suite dramatique de chansons théâtrales se baladant entre textures à la fois nuancées et bruitistes/chaotiques, un chaos savamment sculpté en des tessons déchiquetés d’une "pop" fragmentée.

Un nouveau tour de force d’un duo déployant album après album un savoir faire sans pareil pour nous entraîner au cœur du conflit éternel entre les ténèbres et la lumières, le Purgatoire et le Salut. L’un des groupes préférés de, entres autres, Michael Gira (cerveau des SWANS) et à les suivre ici depuis plusieurs années, on comprend aisément pourquoi.

Réellement excellent et forcément recommandé.

DAVID MARNHA & HELENA ESPVALL
"Sombras Incendiadas"
Helena Espvall et David Maranha se sont rencontré à Lisbonne en 2006, Helena Espvall ayant joué sur le fabuleux et énorme "Marches of the New World" de David Maranha. Depuis, ils rêvaient de jouer ensemble de manière plus approfondie, et c’est maintenant chose faite avec donc la sortie de "Sombras Incendiadas" dont le lp sortant sur three:four records est vernit ce soir ici.

Helena Espvall (figure-clé emblématique de la scène psyché-bizarre internationale avec notamment le groupe ESPERS) joue du violoncelle amplifié et David Maranha de l’orgue électrique et du violon amplifié pour un parfait mélange/étirement linéaire et excroissant surfant qqpart entre le Velvet Underground, La Monte Young et Tony Conrad. A eux deux ils créent une musique densément prenante, remplie de drones massifs et d’harmonies délicates qui se distinguent derrière un immersif mur de son. Textures brutes, compositions à la forme minimalistes et riffs impétueux/grisant/enivrant alimentent des motifs répétitifs jouer à très fort volume et générant de longues plages monolithiques, hypnotiques et capables de suspendre/arrêter le temps.

Une prenante dérive d’album et rencontre, nous entrainant lentement par son déroulement imperturbable vers des territoires atemporels, et une excellente continuation des explorations psyché-droniques élévatrices du génial David Maranha.
Là aussi, fortement recommandé.

Plus d’infos :
Father Murphy :
http://fathermurphy.blogspot.ch/
Sombras Incendiadas :
http://www.three-four.net/releases/TFR027
Helena Espvall :
http://en.wikipedia.org/wiki/Helena_Espvall
David Maranha :
http://davidmaranha.blogspot.ch/


Autres concerts de David Maranha à la cave12:


Autres concerts de Father Murphy à la cave12: