vendredi
25
novembre
2016

FESTIVAL AKOUPHÈNE : DELPHINE DEPRES + COGNE ET FOUTRE + RIOJIM + HARSH BURLESQUE

Concert

VENDREDI 25 NOVEMBRE - 20h30 (concerts 21h00 tapantes !!!)

- ACCUEIL FESTIVAL AKOUPHÈNE #1 -

SOIRÉE NOISE PROJECTION

DELPHINE DEPRES (France)
Video projection, son
+
COGNE ET FOUTRE (France)
Appareillage malmené
+
RIOJIM (France)
Projection/images, son
+
HARSH BURLESQUE (CH)
Performance photographique et sonore
Miss Harley Quinn : danse + performance
● ● ● aka Nikola Mounoud : électronique

Comme tous les ans, la cave12 accueille ses compères du FESTIVAL AKOUPHÈNE pour 3 jours d’intense et palpitantes joutes sonores aventureuses excitantes.

JOUR 1 :

DELPHINE DEPRES développe une recherche autour de la théâtralité de l’image projetée par la mise en scène d’objets non identifiables à la faveur de changements d’échelle, de vitesse, de cadrage et de lumière, pour recomposer une musique d’image qui explore les rapports dialectiques entre répulsion et attraction liés au médium vidéo et plus largement, à la fascination exercée par l’image en mouvement.
http://delphinedepres.net/

Prenant le parti de la confusion des sens, COGNE ET FOUTRE est un projet dont les explorations sonores et visuelles sont articulées conjointement pour une approche bruitiste donnée à voir et à entendre dans ce qu’elle a de plus brut, à partir d’un même appareillage malmené à la limite de la rupture et dont chacune des réactions les plus triviales véhicule la tension électrique qui l’a faite apparaître.
http://explosibles.blogspot.ch/

RIOJIM travaille l’image à partir de montages de films qu’il réalise en jouant sur la vitesse, les optiques, le rythme, la détérioration de la pellicule, une démarche de laboratoire au sein de l’Atelier MTK qu’il poursuit en live par des manipulations ouvertes sur l’improvisation afin de laisser apparaître de nouveaux continuums sur ce qui est fixé par la pellicule et, au-delà, le comportement organique d’un dispositif où l’image prend réellement vie.
https://vimeo.com/riojim

HARSH BURLESQUE revisite le spectacle burlesque classique en le tirant vers une performance où les arts photographiques et sonores fusionnent en une seule et unique pièce à l’esthétique noise, tant auditivement que visuellement, et créent de nouvelles circulations en outrepassant la limite entre la scène et l’audience, artistes et public, donnant corps et mobilité au son et à l’image pour un déroulement ouvert, imprédictible.

http://www.akouphene.org/festival/2016/index.html


Autres concerts de Delphine Depres à la cave12: