dimanche
4
novembre
2012

FRANCE SAUVAGE + FATHER MURPHY

Concert

La cave12 à l’ECURIE (#294)

ILÔT 13 - 14, RUE DE MONTBRILLANT

DIMANCHE 04 NOVEMBRE - 21h00 (concerts 21h30 !)

- Italian Mysterious Heretic Obscure Songs vs French Mysterious Hybrid & Totally Open Sound Blast/Explorations_Explosions -

FRANCE SAUVAGE (France)
Arno Bruil, Johann Mazé, Manuel Duval :
par exemple -> : sax, ordinateur, batterie, chant, claviers, disque etc, etc, etc….
+
FATHER MURPHY (Italie)
Reverend Freddie : voix, guitare
Chiara Lee : voix, claviers, percussions
Vittorio Demarin : batterie, violon, voix

Très bon dimanche soir en perspective ici, avec deux entités/groupes aux univers forts et hautement singuliers/propres, au rendu et atmosphères totalement différentes, mais géniales dans l’aperçu d’une certaine ferveur expérimentale actuelle, qu’elle soit sombre, chantée, folk d’outre-tombe, dorique, rock, pop, noise, foutoir électronique, bordel sonore, etc, et…
Affiche ouverte et totalement complémentaire, avec d’un côté France Sauvage, enfin, (on les avait loupé ici en avril dernier pour cause de triste annulation dernière minute), précédés ici d’une très bonne réputation scénique, et génial-groupe laboratoire balançant tout azimut musique concrète, indus, noise, punk, free jazz, musique de film dans un bric-à-brac/bricolage jubilatoire, et sur disque, franchement jouissif. Bouillonnant d’idée, instinctif, vertigineux, rocambolesque, foutraque et à ce qu’on dit hallucinogène en live, un concert de France Sauvage ne ressemblera paraît-il jamais à un autre concert de France Sauvage. Si l’esprit général reste le même, la direction/intention musicale peut balancer de n’importe quel côté à n’importe quel moment. Une réjouissance ici à ne déguster qu’en une seule fois.
De l’autre côté, Father Murphy, fascinant et excellent groupe italien de, mm, gospel-dark-folk (?) hyper prenant, auteur d’un dernier disque-perle noire pleinement réussi, débarquant avec ses chansons et atmosphères troubles de religiosité subtilement hérétique.

Pour nous, une excellente affiche de complémentarité tout azimut dont on se réjouit grandement.

Ordre de passage non-défini (même si pressenti, genre FM puis FS ?).

FATHER MURPHY
Trio italien né à Trévise, Italie, Father Murphy est devenu l’une des entités musicales les plus mystérieuses et énigmatiques de la scène underground italienne. Auteur de deux premiers excellents albums, d’une pléthore d’enregistrement "moyenne durée" acclamés par les critiques spécialisés du mon entier et de tournée interminable autour du globe avec Deerhoof, Xiu Xiu ou Sic Alps, Father Murpy débarque avec un troisième album longue durée sous les bras fortement réussi, continuant l’investigation de leurs thèmes favoris : la vie, la mort, l’amour, la religion et encore, la mort.

Façonnant et étendant leur palette sonore vers des proportions quasi épiques, Father Murphy a trouvé là leur son et univers le plus hautement personnel et sophistiqué. Chant désolé, vagues bruissantes fracassantes/fracassées, amalgame de noise et d’instincts pop avec des échos à la Henry Cow et de musique contemporaine déjantée, lointain relents de black métal, blocs sonores confus empestant la furie et la désolation, menaçant coups de poignards orchestral, voix torturées, et ce combat incessant entre espoir et folie/désespoir fait de drones célestes, de bourdonnements extatiques et d’appel aux armes… le tout hantant un univers délicieusement sombre, sans compromis mais ouvert sur le futur et ses possibles.

Une exploration densément prenante de masses gnostiques, de chants kabbalistiques, de petites cloches carillonnantes et l’influence subtile/discrète de classiques de l’horror-rock italien des 70’s (Goblin, Jacula, Morricone) mélangé au folk-futuriste-urbain de This Heat, ou au folk décalé de Volcano the Bear.

Adulé par des gens tels que Michael Gira, Deerhoof ou encore Julian Cope, partageant régulièrement l’affiche avec des gens comme Liars, Carla Bozulich ou encore The Ex, Father Murphy, avec leur étrange univers d’hérétisme religieux a gagné un statut secrètement idolâtré en Europe et ailleurs.

Dans le genre, excellent groupe.

FRANCE SAUVAGE
France Sauvage s’est formé en 2006. Au départ c’est une approche improvisée de la musique qui prime. Au fur et à mesure des concerts et des enregistrements les apports se diversifient, mais toujours au sein de l’improvisation. Musique concrète, punk, musique industrielle, noise, free jazz, musique de film... diverses sources sonores (notamment celles que les médias "offrent") sont convoquées.
Toutes les sources sont exploitées et parfois à peine effleurées. Il n’y a pas précisément de méthode, il y a un "jouer ensemble" qui prend conscience de lui même au fil de l’expérience. Chaque concert est différent. Qui a vu France Sauvage une fois n’a vu France Sauvage qu’une fois.
Pour ce concert, France Sauvage ne dérogera pas à la règle, convocation générale et remise sur le métier...

Plus d’infos :
FATHER MURPHY :
http://fathermurphy.blogspot.ch/
FRANCE SAUVAGE :
http://francesauvage.blogspot.com/