mardi
15
février
2011

GERMANOTTA YOUTH + ZEA

Concert

La cave12 au KAB (#65)

USINE - 4, PLACE DES VOLONTAIRES

MARDI 15 FEVRIER - 21h00 (concerts 21h30 !)
GERMANOTTA YOUTH (Italie)
Andrea Basili : batterie
Massimo Pupillo (from ZU) : basse
Reeks : synthétiseur & sampler
+
ZEA (Hollande)
Arnold De Boer (from The Ex) : chant, guitare, boîte à rythmes, sampler, synthétiseur, présence

en co-prod avec le KAB

Excitante soirée-punch-trépidante pour les amateurs de bizutage pop-tronic/rock-breakcore bien allumé, avec 2 projets coups de poings et virevoltants prêt à en mettre plein les oreilles et les pieds. D’un côté, le dernier-né de l’inarrêtable bassiste-pileur/artillerie lourde du trio free-hardcore-jazz ZU, la matraqueur MASSIMO PUPILLO. ça s’appelle GERMANOTTA (vrai nom de Lady Gaga, vous savez…) YOUTH, et ça donne vraiment pas dans la dentelle. Un déversement-flux fou furieux de cybergrind, techno-beat et rythmes impossibles absolument dévastateurs ! ça déchire-assome de manière surpuissante/renversante. Qqpart entre The Locust et Aphex Twin : une grosse-grosse baffe jouissive dans les dents et irrésistible. A expérimenter en live !

De l’autre côté, le projet complètement dingue-solo de Arnol De Boer (attention LE nouveau chanteur de The Ex depuis quelques temps !!!) qui déverse en live, et de manière complètement dingue, rapide et vicieuse, un mélange de rock and roll et d’électronique, de boucles noise et de beat punk. ça s’appelle ZEA, et de voir un seul homme se démener/jongler comme un facétieux lutin de manière complètement maîtrisée avec une voix, une guitare, une boîte à rythmes et d’autres machineries électroniques en même temps, relève du plaisir complètement irrésistible. Chouchou de John Peel lors des dernières années de celui-ci, ZEA est complètement festif-contagieux, dans le bon sens du terme.
Ordre de passage non-défini et dans le genre "on se décrasse les jambes et les oreilles", recommandé.

ZEA (chronique du dernier disque par l’Oeil de Moscou)
Zea kiffe l’Afrique. L’Ethiopie surtout. Et ça s’entend. ça se comprend aussi. Aux manettes de ce projet, c’est le Hollandais Arnold De Boer, l’actuel frontman de The Ex, remplaçant de Sok parti vers d’autres aventures. D’abord en duo, il se retrouve seul sur ce disque, The Beginner, ou il envoie une techno-pop cosmopolite, très rock dans ses entournures et au final relève d’une fascinante énigme : comment fait-il pour foutre un tel bordel lui tout seul. C’est déroutant !
Sans blaguer, ce Zea est un cas. Et son disque est au diapason.
Sorti d’une première écoute, les oreilles encore frétillantes de tous ces sons agencés suivant les préceptes D.I.Y. immémoriaux, on aurait pourtant tort de le ranger dans le carton des bricolos, un carcan bien trop étriqué pour ce genre d’expérimentations. Voilà un disque, qui s’il est attractif, parce que profondément mélodique, rythmiquement habité - l’Afrique, la Vieille Europe s’y télescopent allègrement - est carrément bluffant...
... Aux antipodes de l’ordinaire repose un antidote à la morosité ambiante. Zea en connait la formule et n’entend pas se la garder pour lui seul. Un beau geste ma foi !

Plus d’infos :
GERMANOTTA YOUTH : http://www.myspace.com/germanottayouth
ZEA : http://www.zea.dds.nl/