jeudi
29
octobre
2009

GUIDO MÖBIUS + STARVING WEIRDOS

Concert

La cave12 à l’Ecurie (#123)

ILÔT 13 – 14, RUE DE MONTBRILLANT

JEUDI 29 OCTOBRE – 21h00 (concert 21h30 !)
 !Deviant-one-man-band-noisy-funk & beats act !
GUIDO MÖBIUS (Allemagne)
Guitare, trompette, batterie à effets, électronique
+
 !Last Minute US intense-psyché-drone-collective !
STARVING WEIRDOS (usa)
B.P. : ARGILE, épiques forêts de dune, mastering et reconstructions.
M.M. : fanatique dépressif, enregistrement et écoute.
S.L. : planificateur de conté, humaniste du vieux monde, bois amplifiés et autres technologies.
G.De.V : belles écharpes, Katmandu, mots, genres mélangés de batteries/percussions.

Agitateur facétieux de musiques populaires iconoclastes, Guido Möbius est l’auteur d’un cd pur bijou-bonheur (« Gebirge » sur le label allemand Karaoke Kalk). Une capacité infinie à enchanter, confondre et suspendre/surprendre à travers une instrumentation et des arrangements peu commune et un complexe sens du rythme. Une beauté gracieuse, faite de variété dont on ne peut que tomber amoureux. Armé de sa guitare, de sa trompette et d’une batterie complète d’effets en série, Guido Möbius crée, avec un pétillement dans ces yeux, un funk grossier & noisy ou empile des beats entraînant jusqu’à ce qu’ils deviennent des murs de sons.

Dans ses performances live et ce contexte noisy, la grande habileté de Guido pour les mélodies et sa douce touche particulière pour les polyrythmiques sont savamment mises en avant. Des arrangements solidement/étroitement organisés alternent avec des passages d’excessives improvisations. Chaque pas/avancée de la création d’un morceau est rendue publique : lorsque Möbius active l’une de ses pédales à effets, le public est le témoin direct du processus. Rien n’est mystérieusement conçu derrière l’écran d’un laptop. Un « vrai » live enthousiasmant et frénétique provoquant généralement une fascination joyeuse chez le public. Les torsions et tournures/virages fréquentes que sa musique prennent en live, ne manquent pas non plus de surprendre. Enfin, les concerts de ce one-man-band sont parcourus d’un délicieux sens de l’humour.

Un excitant et très réussi amalgame de légèreté et de complexité, une approche de la pop-fourre-tout, entre post-punk, electronica et « faux » n’importe quoi, foncièrement original et délivré de main de maître avec un brillant savoir-faire et une extrêmement fine-délicate oreille sur disque, à découvrir de manière « un brin plus bordélique » sur scène.

Dada-funk par un personnage en passe de devenir, outre ses évidents immenses talents d’arrangeurs, un incontournable producteur.

« Il y a tout, chez Guido Möbius, pour qu’on tombe éperdument amoureux de sa musique… »_The Wire

Plus d’infos :
http://www.myspace.com/guidomoebius

STARVING WEIRDOS

Et attention : EN TOUTE DERNIERE MINUTE, et à déguster en première partie de Guido Möbius, un des plus importants projets de bizareries psyché-drone-jamming américain à sévir depuis 11 ans, les ensorcelant Starving Weirdos.

Starving Weirdos est un groupe au style musical sauvage et désespéré. Des reclus obstinés attiré par le mystère, ils ont quitté leur terre natale pour la nature sauvage du Nord-Ouest Pacifique. Regardant vers le futur, avec d’étranges sensations et un étrange amour, ils s’évertuent avec succès à transformer le quotidien en qqchose de mystérieux et rendent le mystérieux quotidien. Leur son est un genre à part entière, qu’on pourrait nommer : "deep-forest-ghetto-musique-concrète“. Une mixture de sons électroniques et instrumentaux, d’enregistrements environementaux, une attention pointilliste aux détails sonores, une post-production hautement éclairée, font de Starving Weirdos un des plus réussis collectifs du genre, capable de créer une bizarerie enchanteresse.
Attendons-nous à un set des plus "psych-out" par des grands spécialistes de la dérive dronique-tribale possédée, avec une sitare électrique, des claviers, des cuivres, des boucles de batteries malades, d’intenses vocalisations et bien plus encore...

Formé en 1998, les membres originels de Starving Weirdos sont Brain Pyle et Merrick McKinlay. Nous saluant depuis le Humboldt County dans la Californie Rurale du Nord, ce groupe considérablement élusif a amassé plus de 20 enregistrements et a performé avec une impressionante liste de contemporains, tels que entres autres :
No-Neck Blues Band, Sunburned Hand of the Man, LSD March, Religious Knives, Mouthus, Yellow Swans, Jackie-0, MV&EE, Charalambides, Magik Markers, Tarentel, White Rainbow, Valet, Lucky Dragons, Old Time Relijun, GHQ, Zaimph, Ignatz, Gala Drop, Themselves (Anticon), Talibam ! ETC...

Une très bonne entrée en matière, intensément englobant par moment, avant le set de Guido Möbius.

Plus d’infos : http://www.starvingweirdos.com/