dimanche
6
avril
2014

JONAS KOCHER SOLO

Concert

DIMANCHE 06 AVRIL - 21h00 (concert 21h30 !)

- Radical Accordeon Solo Repertoire -

JONAS KOCHER SOLO (Ch)
Accordéon Solo
et interprétation des pièce suivantes :

Antoine Chessex (*1980) Decadere, CREATION
Stefan Thut (*1968) eine/r 1-6 (2007)
Christian Kesten (*1966) [untitled (solo for accordion)], CREATION
Alvin Lucier (*1931) Music for Accordion with Slow Sweep Pure Wave Oscillators (1993)

Radicale approche accordéonistique solo avec un répertoire spécialement pensé pour l’occasion et sortant magistralement des sentiers battus traditionnels et/ou académiques. Le non moins radical et réellement fascinant accordéoniste Jonas Kocher continue son exploration des extrêmes de l’instrument, proposant une écoute intense du son et du silence, bien loin de toute virtuosité de conservatoire et se lance dans un exercice passionnant, soit une interprétation de pièces (inédites ou plus anciennes) créées spécialement pour l’instrument. De l’ultra-minimal et « silencieux » Thut (Wandelweiser), jusqu’aux clusters saturés de Chessex, en passant par des jeux sur la répétition et la micro tonalité de Kesten et par les phénomènes sonores, battements et autres interférences électroacoustiques de Lucier…

Bref, un programme passionnant, demandant toute notre attention d’écoute et étirant l’accordéon vers d’autres contrées, rarement explorées, voire insoupçonnées.

Un excellent dimanche de genre, ténu et à l’écoute hypertendue à souhait.

JONAS KOCHER
Accordéoniste et compositeur né en 1977, Jonas Kocher a étudié à la Haute École des Arts de Berne avec Teodoro Anzellotti et Georges Aperghis, notamment.

Au début des années 2000, des collaborations avec les compositeurs et metteurs en scène Daniel Ott et Ruedi Häusermann ont constitué des expériences décisives pour la suite de son travail.
Actuellement, il collabore régulièrement en tant qu’accordéoniste improvisateur et dans des contextes conceptuels avec Michel Doneda, Christian Wolfarth, Olivier Toulemonde, Chris Heenan, Alfredo Costa Monteiro, Gaudenz Badrutt, Christian Kesten, ... . Dès 2009, accroissement sensible de ses activités, nombreux voyages et concerts en Suisse, Europe, USA et Japon.

Le travail de Jonas Kocher explore les relations entre son, bruit et silence, ainsi que le processus de l’écoute. En tant que compositeur, il réalise des œuvres entre théâtre musical, installations et pièces de concert.

Ses compositions ont été jouées à la Biennale de Berne 2010, Theater Basel, Zentrum Paul Klee, Festival Encuentros Buenos Aires, Umlaut Festival Berlin, Centre Dürrenmatt Neuchâtel, Festival Concentus Moravie, Biennale de Zagreb, Festival des Jardins Musicaux Cernier, SMC Lausanne, etc… . Jonas Kocher s’occupe également du label Flexion Records.

Plus d’infos :
www.jonaskocher.net

Les compositeurs :

Christian Kesten vit à Berlin et travaille comme compositeur, metteur en scène, performeur et soliste dans l’ensemble « Die Maulwerker ». Il bénéficie de nombreux prix et bourses, dont une résidence à la Villa Aurora de Los Angeles, au printemps 2007.

Sa créativité multiple lui a permis d’être joué aux Q-02 de Bruxelles, au Dangerous Curve de Los Angeles, au California Institute of the Arts, à la Diapason Soundart Gallery New York, au Museum of Modern Art MUMOK de Vienne, au festival « Moments Musicaux » d’Aarau et dans bien d’autres lieux.

http://www.christiankesten.de

Antoine Chessex est un compositeur Suisse né le 21 juin 1980 à Vevey. Son travail comprend autant des œuvres acoustiques, électroniques et électro-acoustique que des installations sonores et des projets transdisciplinaires.

Ses compositions récentes sont DUST pour 3 violons et électronique (commande de Pro Helvetia), CHUTE pour tuba, violon et percussions (commande du Kammerensemble Neue Musik de Berlin), SCHICHTEN pour ensemble acoustique (commande de l’ensemble Oh-Ton à Oldenburg) et Metakatharsis (commande du Phoenix Ensemble à Bâle). Le travail de Chessex à été présenté dans de nombreux festivals à travers toute l’Europe, aux Etats-Unis, en Chine, au Japon et en Russie.

http://www.soundimplant.com/achessex

Compositeur et violoncelliste né en 1968, Stefan Thut vit à Soleure. Etudes au Conservatoire de Lucerne et à Boston à l’University School of Music. La plupart de ses partitions sont graphiques et requièrent une interprétation spécifique de la part des interprètes.

Stefan Thut utilise des systèmes relativement ouverts dans ses compositions. Elles ont été jouées au Kunstraum Düsseldorf (2007), au Kid Ailack Concert Hall, Tokyo (2007/09), à la Diapason Gallery, New York (2010) , entre autre salles de concerts.

En tant qu’interprète, il a créé des pièces solo de Jürg Frey, Radu Malfatti, Tim Parkinson, James Saunders, Taku Sugimoto, Taku Unami et Manfred Werder et il a joué avec l’ensemble incidental music à Berlin, Bruxelles, Londres et Zurich.

http://www.wandelweiser.de/stefan-thut.html

Alvin Lucier, né le 14 mai 1931 à Nashua, New Hampshire, est un compositeur américain. Il est considéré comme l’un des compositeurs de musique contemporaine les plus influents de sa génération. Ses œuvres font appel à la mise en situation de phénomènes naturels liés à des principes de physique acoustique ou de psychoacoustique.

Durant les années 1970, Lucier crée plusieurs compositions faisant appel à des dispositifs rarement utilisés en musique et habituellement utilisés pour la recherche scientifique. De cette manière, Lucier pousse le développement sur langage musical traditionnel tout en prônant une méthode d’écoute nouvelle pour l’auditeur, qui doit se concentrer sur l’observation de phénomènes acoustiques extrêmement subtils.

Parmi ses composition les plus célèbres on compte I am sitting in a room (pour deux magnétophones enregistreurs et deux systèmes d’amplification), North American Time Capsule (pour narrateurs et système de Vocoder), Music for a Long Thin Wire (pour cordes de piano tendues qui oscillent de manière sympathique par l’induction d’ondes sinusoïdales), Vespers (pour modules d’écholocation) et Music for a Solo Performer (pour ensemble de percussion joués en temps réel par l’activation de modules électromécaniques reliés au modulations des activités cérébrales de l’interprète).

Depuis les années 1980, les œuvres de Lucier se construisent souvent autour de principes liés à la microtonalité et font interagir en direct les phénomènes créés par les interférences entre des instrumentistes acoustiques et des oscillateurs électroniques.

http://alucier.web.wesleyan.edu/