vendredi
20
novembre
2015

LUKATOYBOY + FRANCISCO MEIRINO + SNAP + TORE HONORÉ BØE

Concert

VENDREDI 20 NOVEMBRE – 20h30 (début 21h00 précises !!!)

- ACCUEIL AKOUPHÈNE FESTIVAL, SOIR 1 -

LUKATOYBOY (Serbie)
électronique - objets - field recording
+
FRANCISCO MEIRINO (CH)
pièce électro-acoustique
+
SNAP (France)
Julien Desprez : Guitare
Yann Joussein : Batterie
Clément Edouard : Electronique - Clavier
+
TORE HONORÉ BØE (Norvège)
laptop acoustique

Semaine Akouphène ici où la cave12 reçoit/acceuille donc, comme chaque année, ce Festival en quête de diverses torsions sonores. Bienvenue à eux !

ACCUEIL AKOUPHèNE FESTVAL, SOIR 1 :

Avec le jeu pour fil conducteur, les quatre projets de cette première soirée du festival éclairent chacun à leur façon les caractéristiques ludiques propres aux musiques de recherche, que ce soit dans leur articulation ou dans la définition même du contexte donné aux artistes à explorer.

LUKATOYBOY / électronique - objets - field recording
Originaire de Belgrade, Luka Ivanović a.k.a Lukatoyboy est un artiste sonore dont la pratique principalement performative questionne les enjeux liés aux sons, leur architecture, leur mise en réseau ou leur cheminement dans l’espace au travers d’une articulation narrative particulière. Les notions de hasard, de précarité et de fiabilité sont prises en compte dans son travail où le détournement d’objets divers accueille les incidents, les parasites et les pannes inhérents à la fragilité d’associations bancales, dans une optique de dépassement du stade de l’ennui qu’ils provoquent. L’intégration de l’échec et du déchet à la composition ouvrent alors l’écoute sur un au-delà du convenu et l’exploration de territoires musicaux inconnus.

http://lukatoyboy.flavors.me/

FRANCISCO MEIRINO / pièce électro-acoustique 
La musique du lausannois Francisco Meirino fascine par son intensité physique et son sens du détail. Incisive et précise, son esthétique intègre la tension entre matériel programmable et son échec potentiel, façonnée par des dispositifs hétérogènes (ordinateur, capteurs de champs magnétiques, magnétophones à bande, transducteurs piézoélectriques, objets) qui varient selon les projets. Pour Akouphène, Francisco Meirino présente une version multicanal de sa pièce « The Aesthetics Of Everything For Nothing ». Cette pièce explore les possibilités sonores de deux jouets pour nourrissons - un hochet et un cube d’éveil - afin de cerner les contours d’une esthétique propre. Au moyen de microphones binauraux à l’affut des sons produits à dessein (clochettes, sons pré-enregistrés) ou au travers de leur manipulation (petits moteurs, velcro, visses), la pièce dépasse le champs sonore définit par ces objets et leur quotidienneté pour en saisir la totalité et montrer toute la magie et le mystère de leurs périphéries.

http://www.franciscomeirino.com/

SNAP  
Julien Desprez : Guitare // Yann Joussein : Batterie // Clément Edouard : Electronique - Clavier

Formé en janvier 2013 à l’initiative de Julien Desprez, le trio hexagonal Snap fonctionne à la façon d’un monde plat, univers composé sur un principe d’horizontalité qui permet l’articulation d’un jeu sans hiérarchie, construit sur les complémentarités. Loin de se limiter aux interactions entre les trois musiciens, cet élan anarchique devient un ressort essentiel de la musique elle-même qui se construit au gré des recombinaisons sonores, dans le champ de l’immédiateté et des ruptures que cela implique. En s’éloignant des idiomes du vingtième siècle, de leurs connotations et de leurs contraintes, Julien Desprez, Yann Joussein et Clément Edouard remodèlent leur corps sonore au moyen de gestes chirurgicaux, tranchent et suturent, greffent les éléments simples à l’envi, non pas dans l’optique de guérir, mais afin d’en libérer les cris et produire un langage musical dont aucun élément ne dicte le cours de la discussion pour laisser place à l’expression de leur innocence propre.

http://www.snap-official.com

TORE HONORÉ BØE / laptop acoustique
Tore Honoré Bøe est un artiste trans-média norvégien qui vit et travaille aux îles Canaries. Très actif au cours des vingt dernières années en tant que performer, le nombre de ses publications (livres, enregistrements) témoigne de cette effervescence complémentaire à son travail d’artiste visuel. Avec Acoustic Laptops, Tore H. Bøe fait le lien entre ses différentes pratiques en développant des dispositifs acoustiques qui jouent sur l’ambiguïté de l’ordinateur portable en tant qu’objet de taille réduite et comme outil aux possibilités infinies. Construit à la manière de boitiers dans lesquels l’artiste dispose des objets divers et qui tiennent lieu à la fois d’instruments et d’univers musicaux complets, ces laptops sont ensuite employés pour des performances micro-acoustiques. A la fois poétique et ludique, l’approche de Tore H. Bøe questionne la créativité du musicien dans le rapport qu’il établit avec son instrument, la façon dont il le crée et définit le champ des possibles dans lequel il opère.

http://origami.teks.no/thb/1.2-al.html