mercredi
31
octobre
2012

MICRO_PENIS + YANNICK FRANCK

Concert

La cave12 à l’ECURIE (#293)

ILÔT 13 - 14, RUE DE MONTBRILLANT
MERCREDI 31 OCTOBRE - 21h00 (concerts 21h30 !)
- UNCONFORTABLE ANALPHABET & ANA-MUSICAL 4TET + AUTO DESTRUCTIVE ACT -
MICRO_PENIS (France)
Heyer : trompe - trombone - electronique - voix
Kittel : sample - ordi - voix
Ogrob : trompe - électronique - voix
Spenlehauer : sax - électronique - voix
+
YANNICK FRANCK (BELGIQUE)
Auto Destructive Solo

« Je ne veux pas que tu t’effraies ; laisse-les grincer des dents tout à leur aise, car ils le font pour les pauvres bouillis. » Dante.

Ben nous voilà prévenu. Une façade littéraire pour dissimuler l’horreur débile mentale que peuvent être les Micro_penis. Un bordel sonore et fiasco performatif (sur scène ils peuvent vraiment faire peur si leur camisole de force cérébrale part en éclat) et oh, un membre de Ich Bin et Sun Plexus dans l’histoire ? Mm, pas étonnant, avec un nom de groupe pareil. Bon, Micro_penis est un groupe Mulhousien formé de Heyer (Ptaz), Alexandre Kittel (Rosetta Stone), Ogrob (Sun Plexus, Ich Bin, l’Autopsie a révélé que la mort était due à l’autopsie), et Spenlehauer (Myself, Hell’s Gate, Hit the dog). Deux de ses membres font régulièrement des séjours à l’Hôpital Psychiatrique (Haute-Sécurité) de Rouffach en Alsace du Sud, et ils hurlent, grognent, soufflent comme on sait pas trop quoi. Bref, oui, et les seringues d’injections médicamentales ne sont jamais très très loin.

En tout cas, un sacré bordel autant scénique que sonore et, ouaaaaaaaaaaaaaais, jubilatoire !!!
Pour amateurs de films d’horreur, d’art brut, de cruauté, de « Vol au dessus d’un nid de coucou », et de certaines références du label No Fun Productions : un régal d’insupportable insolence provocatrice et dans le genre, fortement déconseillé (ou conseillé, c’est selon).

Et si vous nous croyez pas, ben, voilà comment eux-même se définissent en quelques mots-clés :
ANALPHABÊTES - SOVAGERIE AU MILLIEU DE LA CIVILIZASION - EXPLOATATION DE LA BETISE HUMAINNE - CRACHA - TANSSION COLECTIVEU - L’OBSESSION SEXUELL - INJURRES - COU DE JUS - LA VULGARITÉ - PUISSANCE DES SOUFFLE FETIDE - iMPROS DÉGUEULASSE - DEFFICIENCE MENTALE - MATIERE SOMBRE -PORNOGRAFI MUSICALLE - VIDE ORDURE SONORE QUI NE RESPECTE RIEN NI PERSSONN.

Et bon, on sait pas trop comment, mais ils ont réussi à sortir un disque-témoin fort réussi sur le label doubtfuslounds.
Pas si fous dangereux les Mircro_penis ? Ou alors un miraculeux éclair de lucidité ?
A voir sur scène, pour voir…

Et en première partie, le courageux (parce qu’il ose se frotter aux insupportables Micro_penis) performeur sonore belge Yannick Franck, qui développe une esthétique sonore mariant recherche fréquentielle ténue et murs de son abrasifs. À mi-chemin entre drone music incantatoire et immersions métallisées, le travail singulier de Franck se trouve à la fois dans l’héritage de Phill Niblock, Zoviet France, Esplendor Geométrico ou encore Coil. Franck utilise sa voix de façon très intuitive, tant pour déclamer et chanter ses textes qu’en utilisant le throat singing pour générer des signaux qu’il altère en temps réel à l’aide de pédales et de filtres divers, il utilise également des instruments préparés et des objets non musicaux ainsi que plus récemment un synthétiseur analogique.

À l’occasion de cette première partie de soirée, Franck présentera ce qu’il appelle une performance "auto-destructive", en référence au concept d’Auto Destructive Art du plasticien Gustav Metzger. Bien qu’il ne détruira pas son équipement ni ne s’immolera par le feu, la performance porte sur l’idée de destruction en tant que processus créatif et base principale de réflexion, Franck conduisant progressivement l’édifice bourdonnant construit à l’aide d’extraits déclamés de l’Auto Destructive Manifesto (Gustav Metzger 1960), de samples du morceau Eve Of Destruction du protest singer américain Barry McGuire, de rythmes analogiques et de vocalises chamaniques vers le bruit blanc, la destruction progressive des fréquences les unes par les autres, au fur et à mesure de leur accumulation.

Bref, une excellente soir de déconstruction sonore puissante, puis psycho-malade-brut.

Plus d’infos :
Micro_penis :
http://micropeniscontact.blogspot.fr/
http://doubtfulsounds.info/doubt07.html
Yannick Frank :
http://www.yannickfranck.com
http://www.idiosyncratics.net