dimanche
13
octobre
2013

RICHARD FRANCIS + ROBERT CURGENVEN

Concert

La cave12 à l’ECURIE (#354)

ILÔT 13 – 14, RUE DE MONTBRILLANT

DIMANCHE 13 OCTOBRE – 21h00 (concerts 21h30 !!!)
- 2deep/dense/loud & orfevric Antipod field recordings acts -
RICHARD FRANCIS (Nouvelle-Zélande)
électronique divers
+
ROBERT CURGENVEN (Australie)
électronique divers

Belle soirée plongeant dans les méandres des enregistrements environnementaux (field recordings) et autres manipulations électroniques avec une focalisation/fenêtre ouverte sur l’active et remarquable scène de l’hémisphère sud (Australie et Nouvelle-Zélande). 2 actes/approches solos complémentaires, avec les excellentes approches de Robert Curgenven (aux immenses résonances sonores et à l’aspect hautement/volontairement physique, aimant jouer FORT et autant que possible techniquement avec de grosses-GROSSES BASSES ronflantes et enveloppantes) et de Richard Francis (et ses évolutives/délicates modulations et oscillations de sons/enregistrements electro-acoustiques).

Un beau, prenant et un plein voyage/dérive d’écoute sonore attentive en vue, parfait pour un dimanche soir posé et conseillé aux amateurs. Ordre de passage non défini.

RICHARD FRANCIS
Né en 1977 à Auckland, Nouvelle-Zélande, Richard Francis est un artiste sonore utilisant divers enregistrements acoustiques et électroniques, un « tone genrator », un synthétiseur modulaire et un un ordinateur pour composer et improviser d’orfévriques, précises et souvent minimales/hyper-subtiles plages sonores se développant parcimonieusement dans le temps et l’espace. Hyper actif au sein de la scène expérimentale internationale depuis des années, il a enregistré un nombre impressionnant de travaux sur des labels-clés tels que par exemple Aufabwegen (Allemagne), Korm Plastics (Hollande), Monochrome Vision (Russie), C/Psi/Ph (Nouvelle-Zelande), Last Visible Dog (USA) ainsi que son propre label CMR. Il collabore également régulièrement avec des figures-clés de la scène expérimentale tels que, entres autres, Mattin, Bruce Russell, Jason Kahn, Francisco Lopez, Anla Courtis, Birchville Cat Motel, Tetuzi Akiyama, Lawrence English, Jason Lescalleet, etc, etc.. et a joué un peut partout dans le monde de l’Australie au Japon en passant par l’Amérique du Nord, Hong Kong et l’Europe.
La venue de Richard Francis est possible grâce au soutien de Creative New Zealand.

ROBERT CURGENVEN
Né en 1974 en Australie, Robert Curgenven est un compositeur et artiste sonore au travail profondément fascinant et abouti/détaillé. Son travail enjambe d’immenses résonances générées au travers de platines, de disques « faits-maison (!) », d’harmoniques instrumentales, de feedbacks de guitares, et d’incroyablement détaillés enregistrements environnementaux d’endroits isolés (principalement australiens).

Se penchant/focalisant sur la physicalité du son – et pas seulement sur l’impact physique corporel mais surtout sur la manière dont un auditoire peut modeler notre perception de l’espace et l’écoulement du temps- la vraiment excellente approche musicale de Robert Curgenven fait autant songer à Alvin Lucier, Éliane Radigue que à King Tubby par moments. Robert Curgenven a donné plus de 200 concerts autour du monde, dont , entres autres, au fameux Club Transmediale berlinois, et il nous arrive ce soir avec la volonté de donner un concert fort et intense, désireux de faire, entres autres, ronfler les basses... une réjouissance ici pour un artiste dont on adore ici le précieux et discret travail discographique depuis quelques années déjà et un réel plaisir de le recevoir enfin en situation live, lors de ce parfait dimanche d’écoute sonore provenant des Antipodes.

Plus d’infos :
Richard Francis :
http://richardfrancis.net.nz/
Robert Curgenven :
http://www.recordedfields.net/