jeudi
18
avril
2013

SIGHTINGS

Concert

La cave12 à l’ECURIE (#330)

ILÔT 13 - 14, RUE DE MONTBRILLANT

JEUDI 18 AVRIL - 21h00 (concert 21h30 !)
- THE NOISE ROCK/INDUSTRIAL & NO WAVE BOMB TRUE DETONATION TRIO -
SIGHTINGS (Usa)
Mark Morgan : guitare, voix
Richard Hoffman : basse
Jon Lockie : batterie

En conjonction-cousinage avec l’Ecurie

Boum ! Ils ont tellement insisté, leur dernier concert ici en Novembre 2011 fut tellement démoniaquement parfait, la claque fut tellement grande autant pour eux que pour nous, que voilà, l’excellente et extraordinaire bombe noise-rock Sightings, avec un tout nouvel album sous les bras "Terribly Well" sortant sur le label DAIS RECORDS (Psychic TV, Genesis P-Orridge), redébarque à l’Écurie, parce que, ils ont insisté comme des malades pour revenir joué ici. Ils ont raison. Du coup, on se cousine totalement pour cette soirée avec L’Écurie. C’est eux, les responsables du retour de Sightings, les sacrés coquins, c’est pas nous. Mais quelle nom-de-dieu de pied-joie ! Sigthings, c’est une claque-bombe noise-rock new-yorkaise tout simplement phénoménale. Le meilleur du genre. 13 ans d’âge et ça continue à nous balancer une parade noise-rock défiant toute définition, avec leur mission d’admiration aveugle pour le volume sonore pur, avec un désir d’annihilation totale exposée sans aucune pitié sur leur tout dernier album, venant tout juste de sortir. "Chansons" abrasives surgissant de la destruction globale, rythmes déchiquetés et en effondrement constant, désordre/pagaille, guitares pouvant être prises pour un train de marchandises se déchirant sur des bouts de métal, motifs de basses dévastés et dévastateurs, se situant continuellement à la limite de la folie absolue. Avec "Terribly Well", les retours enthousiastes tombent déjà, annonçant cet album comme le meilleur album que Sightings n’ait jamais commis. Un immense groupe, continuant à naviguer haut la main hors-radar, et c’est TANT MIEUX, on n’a décidément pas besoin de radars, quelque part peut-être entre Throbbing Gristle, Birthday Party, Dead C et Jesus Lizard. Mais la grande grande force de Sigthings, c’est, au final, de ne sonner finalement comme personne d’autre que Sigthings.

Immense, recommandé et bravo-merci à l’Écurie d’avoir assuré le relais. On y sera. Et on l’espère, vous aussi. Yeah !

Plus d’infos :
http://www.daisrecords.com/site/