dimanche
21
février
2016

SUDDEN INFANT REDUX + LUCAS « GRANDPA » ABELA + ADAM ASNAN

Concert

DIMANCHE 21 FÉVRIER – 21h00 (premier concert 21h30 précises !!!)

- EXCELLENT BRUT SUNDAY EVENING with PSYCHOTIC INDUSTRIAL DADA NOISE HERO, SCHIZOPHRENIC GLASS PLAYER/BREAKER HERO & IDIOSYNCRASIES ELECTROACOUSTIC EXPLORATIONS -

SUDDEN INFANT REDUX (CH)
Joke Lanz : voix, electronics
Alexandre Babel : batterie
+
LUCAS « GRANDPA » ABELA (Australie)
Plaque de verre, electronics
+
ADAM ASNAN (UK)
Sons pré-enregistrés, diffusion, electronics
+
PASSEUSE DE DISQUES :
NuRe OnnA : set spécialement pensé pour l’occasion

Dense, plein et excellent/fracassant/sur-excitant dimanche soir en perspective ici avec pas moins de trois actes/sets franchement orientés NOISE/BRUIT et quels actes !

D’un côté le génial retour du sur-habité Joke Lanz en version SUDDEN INFANT REDUX inédite (soit en duo avec le batteur Alex Babel) pour la suite des explorations Psychotic Dada Noise Industrial dont cet héros-cult-bruit-brut s’il en est à l’habitude de nous gratifier. On se souvient de son dernier passage ici en trio en mai 2014 lors de la sortie de son disque-coup de poing "Wölfli’s Nightmare" sorti sur le label helvète Voodoo Rhythm Recors et du concert démoniaque devant un parterre plein et ethousiaste dont il nous avait affublé ; soit un martèlement fabuleusement IN YOUR FACE et dénudé jusqu’à l’os de clash-"rock"-industrial-blues-spirit, entouré de 20 tonnes de bizarreries électroniques-électrostatismes , de poésie sonore scandée, murmurée, hurlé hyper-physique, d’éclats bruitistes épileptiques et autres puissances basiquement brutes (voire brutales par moment) le tout à un volume sonore fabuleusement englobant. En version duo, le tout est encore plus condensé/resserré. Ou comme ouvrir une boîte de conserve pour y découvrir pêle-mêle peur/angoisse, vers en tout genre, agonie, les Frères Grimm, démons, atrocité, anges, éveil spirituel, gardiens, lumière sanglotante, et autres obsessions dévastatrices. Le tout avec un rendu/force/présence live ahurissant et totalement contagieux.

Évidemment et dans le genre, extrêmement recommandé. Mais, mais, mais…
… ce n’est pas tout. Juste avant Sudden Infant, le retour également ici après de nombreuses années (et pour la première fois dans nouvel antre, YEAH !) d’un autre sur-taré du genre, le totalement allumé australien Lucas Abela (auparavant connu sous le nom de Justice Yeldham) et qui s’est rebaptisé lui-même Lucas « Grandpa » Abela. Un subtil glissement/changement de nom, voulu pour tenter de plus se concentrer sur la direction musicale de ces performances et espérer dissiper/chasser la connotation parfois négative de ses incursions sanglantes, le sang éclipsant pour certains un résultat musical réellement unique.
Cependant Abela performe toujours avec des éclats de verre cassé transformé en des instruments musicaux bruts. Joués en pinçant ses lèvres contre les carreaux/vitres brisés et les faisant vibrer en utilisant des techniques vocales apparentées à des chants de gorges croisés avec des framboises, Abela crée un déploiement/étalage erratique de noise/bruit cacophonique étrangement contrôlé et bizarrement musical. Mais Lucas « Granpa » Abela n’est pas à l’abri d’une rébellion de Justice Yeldham…
Oscillant de manière schizophrénique entre les deux personnages (Yeldham est centré sur l’improvisation extatique la plus pure résultant en des performances de folie maniaque totale, tandis que « Granpa » veut régner sur le contrôle de son instrument en verre), c’est en fait à un combat entre le Hyde et le Jekyll de Lucas Abela auquel nous assistons… Yeldham/Hyde prenant au final souvent le dessus du subconscient de Granpa/Jekyll. Un combat/affrontement de quoi qu’il arrive HAUTE-INTENSITé : que le verre pète ou pas, que le sang coule/dégouline ou pas, le résultat reste une expérience musicale définitivement unique en son genre ; soit un flux de vocalisations/respirations noise physiques à l’état le plus pur/brut… avec verre se brisant ou pas.
Là encore, et dans le genre, extrêmement recommandé.

Et pour commencer la soirée et se mettre tranquillement dans le bain, un court set de l’électroacousticien anglais Adam Asnan, auteurs de très bons enregistrements sur des labels-clés de l’underground expérimental tels Entr’acte, Senufo Editions, 1000füssler, Consumer Waste, etc, etc… Oeuvrant dans le but de promouvoir le potentiel esthétique de sons pré-enregistrés et amplifiés en situation live, il oscille entre la délicate mixture du clair et non-clair, utilisant diverses techniques pour faire ressortir les instabilités de « l’image » auditive, quelques fois de manière volontairement abrupte, mais toujours captivantes. Accordant une importance particulière à l’espace et au contexte dans lequel il joue, il spatialise/travaille ses interventions live en fonction, exploitant les idiosyncrasies de chaque lieu/moment, les mettant ainsi en valeur. Au vu du contenu de la soirée, il nous promet du coup un set franchement orienté bruitiste/noise. Une parfaite entrée en matière pour un dimanche qui s’annonce explosif-brut à souhait.

Le tout enrubannée par notre parfaitement adaptée passeuse de disque du soir : NuRe OnnA.

Bref, dense/intense dimanche en perspective, fortement recommandé aux amateurs du genre et de sensations fortes. YEAH !

Plus d’infos :
SUDDEN INFANT :
http://www.suddeninfant.com
LUCAS ABELA :
http://dualplover.com/yeldham/
ADAM ASNAN : 
http://adamasnan.tumblr.com/


Autres concerts de Lucas Abela à la cave12:


Autres concerts de Alexandre Babel à la cave12:


Autres concerts de Joke Lanz à la cave12: