mercredi
14
novembre
2012

THE MAGIC I.D.

Concert

La cave12 à l’Ecurie (#297)

ILÔT 13 - 14, RUE DE MONTBRILLANT

MERCREDI 14 NOVEMBRE - 21h00 (concert 21h30 !)
- Magical Abstraction in Songs 4tet from Berlin -
THE MAGIC I.D. (Berlin)
KAI FAGASCHINSKI : clarinette
MARGARETH KAMMERER : voix, guitares
CHRISTOF KURZMANN : voix, g3, lloopp
MICHAEL THIEKE : clarinette

Pour nous, deux disques qui passent en boucle, souvent, après (ou avant) les concerts depuis belle lurette et dont on ne se lasse absolument pas. Et pour cause. Lorsque la crème de la scène improvisée radicale/réductionniste berlinoise décide tout d’un coup de faire de la chanson/ballade avec un format "pop", elle surprend tout son monde, et le résultat, est, à notre sens, tout simplement superbe/magnifique. Comme un pied de nez à peut-être l’austérité de certaines approches hyper pointues d’une scène réductionniste jusqu’au-boutiste, THE MAGIC I.D. a réussi le pari non évident de joindre/explorer les jointures entre l’art de la chanson et une musique fortement abstraite de manière remarquablement fluide. Étendant/exposant leurs "chansons" à travers le prisme de leurs sensibilités expérimentales respectives, THE MAGIC I.D déverse une suite de chansons extrêmement agréables et captivantes, chacune avec leur identités/formes propres. La combinaison étonnante de deux clarinettes jumelles, d’une guitare, d’électronique subtile et des voix/paroles féminines et/ou masculines semble se dérouler d’une manière simplisme, comme coulant de source, mais avec une approche réellement intrigante. Les différents effets sonores combinés créent un paysage sonore totalement unique… Après avoir écouté MAGIC I.D. une fois, on reconnait ensuite leur son si personnel les yeux fermés en quelques secondes.

Pour nous, une géniale, chaleureuse et excellente approche de la chanson "au format pop", hautement surprenante au vu du background hautement expérimental/focalisé des quatre musiciens en question mais qui démontrent de manière magistrale que l’on peut aimer l’abstraction sonore poussée et les mélodies/formats de "simples" chansons/ballades.

Clarinettes multiphoniques fusionnant en un son chaud et mouvant, une volonté de l’art de la chanson minimale et densément riche à la fois, présence électronique hautement subtile et discrète, THE MAGIC I.D, brouille définitivement les genres avec leur charmante mixture de chansons étranges, dépassant allègrement le catégorisations habituelles : ni expérimental, ni pop, ni abstrait, ni mélodique… ou alors tout à la fois.

Auteur de deux cd’s (sur les labels Erstwhitle et Staubgold) portés aux nues par les presses spécialisées au vu de leur approche/contre-pied déroutante/inattendue, c’est pour nous une immense joie de recevoir enfin ce 4tet hautement aventureux et au "chant" si magnifiquement/orfèvriquement subtil, qui plus est dans le cadre parfaitement intimiste de l’Écurie, idéal pour rentrer dans la subtilité hautement délicate de MAGIC I.D.

Bref, on l’aura compris, ici, on raffole de MAGIC I.D. Et on continue à passer leur cd’s en boucle.

Plus d’infos :
http://www.staubgold.com/en/album/11/i-m-so-awake-sleepless-i-feel/
http://www.myspace.com/themagicid