dimanche
24
mars
2013

CARTOUCHE + VELIOTIS/CHARLES DUO + BEN MILLER

Concert

La cave12 à l’Ecurie (#324)

ILÔT 13 - 14, rue de MONTBRILLANT

DIMANCHE 24 MARS - 21h00 (début 21h30 précises !)
- 3 electricity with acoustics exploration acts -
CARTOUCHE (eRikm/Natacha Muslera - France)
eRikm : électronique
Natacha Muslera : voix
+
NIKOS VELIOTIS/XAVIER CHARLES DUO (Grèce/France)
Nikos Veliotis (Grèce) : violoncelle amplifié/électrifié
Xavier Charles (France) : clarinette amplifiée/électrifiée
+
BEN MILLER (from Destroy All Monsters, Glenn Branca Ensemble - Usa)
guitare multiphonique déconstruite, feed-back, cassette, pulsation, voix

Et encore un dimanche plein et nerveux/bruitiste/bizuté, avec 3 projets/sets jouant/influant/improvisant avec l’électricité, ses possibles abrasifs, ses dynamiques électro-acoustiques, ses collisions/clash/crash/accidents contrôlés et volontaires.
3 excellents projets avec des maîtres à penser de la scène improvisée/expérimentale internationale de ces 20-30 dernières années, aux prises, chacun à leur manière avec la fée électricité. Volonté et désir de furiositié sonore et autres éruptions, entremêlés de suspensions abruptes, vides sous-jacents ou clairement présent et autres manipulations anarchique.

Excellent, encore, et dans le genre, conseillé.

CARTOUCHE
Platiniste expérimental de renommée internationale et qui n’est plus à présenter ici, eRikm n’a cesse de se transmuter/repositionner, que cela soit à travers ses travaux "audiovisuels", son travail de longue haleine avec le matériel sonore de Luc Ferrari, ses apparitions iconoclastes avec FM EINHEIT ou ses innombrables projets improvisés. Il se confronte/fond, au sein de CARTOUCHE, avec la voix de Natacha Muslera, pour un résultat d’éclats sonores fonctionnant comme de furieuses éruptions. Entrant sans détours en résonance avec l’espace investi, les bruits, les silences, les vides et les pleins, offrent une enveloppe positivement étourdissante qui nous amène à une perte réelle de repères temporels et à un brouillage des sens. Fragments qui se détachent d’un corps, comme un pare brise vole en éclats. L’électronique et la voix déclenchent des phénomènes sonores éruptifs, précipités ou étirés, dans lesquels l’auditeur vit une expérience physique, transversale de la musique. Ne restent que des débris, ruines éclatantes. Avec malice, Cartouche s’affranchit de tout bagage sémantique et s’en délecte.
Un essai de distanciation, insoumis, convulsif, à la fois simple, puissant et extrêmement réussi comme un témoigne le très bon cd sorti il y a peu sur MONOTYPE RECORDS. Dans le genre, vivace, rapide et très très bon.

NIKOS VELIOTIS/XAVIER CHARLES
Improvisateurs au bagage et à l’acuité immense, arpentant les scènes improvisées du monde entier depuis des décennies et ayant développé tout deux un langage unique et superbement focalisé sur leurs instruments respectifs, Nikos Veliotis et Xavier Charles, font partie, de ces gens refusant de se reposer sur leur acquis et en constante recherche/évolution. Un goût immense pour la matière sonore, pour le flux et l’écoute des espaces. Et que les choses soient claires. Ayant reçu une démo/session de travail des deux en questions, et bien, on est resté abasourdis et on a du regarder à 3 fois pour être sûr que l’on ne s’était pas trompé de fichier/d’écoute. Une friction/torsion superbement électrifié de la matière sonore, rampante et granuleuse à souhait, presque "doom", plus proche de Wolf Eyes que du réductionnisme berlinois. Vibrations/souffles/pulsations/frottements nerveusement superposés/imbriqués en dégurgitation constante de la matière-son et à fort volume, amplifiée (ils nous disent vouloir jouer sur des amplis basses et guitares), voire carrément physique. Un contre-pied totalement inattendu pour nous en tout cas de leur part et extrêmement joussif.
Ici, on se réjouit troooop !
Et comme ils le disent siiii bien eux-même :
"Improviser ne veut pas dire laisser aller.
Écouter ne veut pas dire copier.
Inventer ne veut pas dire suivre."

yes, ben, là, au vu du son entendu ici, effectivement, ça chie, ça se réinvente sans fioritures, et ça fait du bien. Grosse attente pour nous ici en tout cas et dans le genre, réellement recommandé.

BEN MILLER
Figure-membre du cultissime combo punk-noise-rock-psych-heavy ricain DESTROY ALL MONSTERS (groupe ayant sévit de 1973-1985 environ…), long compagnon de route de Glenn Branca ou de l’artiste Mike Kelley, Ben Miller, personnage secrètement clé de la scène underground US, explore, en solo, une "guitare préparée/volontairement décomposée" comme point de départ à des étendues et abstraites dégénérations auditives. Guitare totalement modifiée avec rajout de micros à la panoramique gauche/droite radicale, pickups sur le corps et manches de la guitare, pickups spéciaux sur CHAQUE corde de l’instrument, accordage totalement arbitraire et aléatoire, cordes excitées ensuite par divers objets métalliques, ressorts, peignes, brosses, chaines, archets, etc… guitare affublée de barrettes/attaches de classeurs, boulons, vis et autres objets trouvés… bref une accaparation et dégénération totale de l’instrument, faisant sonner autant les cordes que le manche, les clés, et le corps-même auquel est ensuite rajouté traitement électronique analogique et digital, lecteurs cassette, radios, mini-casio, etc… donnant au rendu sonore une ample dimension multiphonique.

Accumulation de bruits contrôlés, longs passages calmes/ambient, légères attaques/assauts métalliques, paisibles atmosphères droniques grouillant de micro-détails, c’est la manière dont Ben Miller agence et maîtrise les son de son instrument hybride et défiguré qui impressionne. Un fascinant travail de longue haleine documenté sur d’innombrables enregistrements et idéale rentrée en matière pour cette soirée d’exploration de l’électricité.

Plus d’infos :
CARTOUCHE :
http://www.erikm.com/music?id_mot=12
http://www.monotyperecords.com/en/mono049.html
NIKOS VELIOTIS :
http://www.nikosveliotis.com/
XAVIER CHARLES :
http://www.vudunoeuf.asso.fr/xavier/
BEN MILLER :
http://www.benmiller.info/Dgen.html