dimanche
23
octobre
2016

EDDY DETROIT + MARISA ANDERSON + HISHAM MAYET from SUBLIME FREQUENCIES

Concert

DIMANCHE 23 OCTOBRE – 21h00 (concerts 21h30 !!!)

- EXCELLENT SUNDAY EVENING WITH CULT/LEGEND WEIRDO FROM THE CRAZY UNDERGROUND US SCENE + MASTER LADY DEEP/DELTA BLUES & MORE SOLO GUITAR PLAYER + SUBLIME FREQUENCIES SUNDAY DJ SET -

La cave12 & Bongo Joe présentent :

EDDY DETROIT (USA)
Cult Weirdo Iconoclast US singer/musician & much much more…
+
MARISA ANDERSON (USA)
Guitar solo
+
HISHAM MAYET from SUBLIME FREQUENCIES (USA)
Special dj set

Yes et excellent dimanche en perspective ici, avec d’un côté la venue de l’un des troublions les plus insolemment déjantés de la scène undergound US, l’extravagante figure hautement & singulièrement culte EDDY DETROIT, vétéran facétieux proche, très proche des Sun City Girls et d’Alan Bishop entres autres et une venue miraculeuse autant que sur-réjouissante ! Rien que pour ce personnage déluré-vétéran on se déplace. Mais, ce n’est pas tout. En première partie, l’également excellente venue de Marisa Anderson, fantastique guitariste profondément habitée de « deep-delta-blues & more… » des Etats-Unis et qui nous avait déjà offert un in_cro_ya_ble concert de pure émotion, intensité et technique virtuose en septembre 2014 lors de la soirée Mississippi Records. Un retour autant bienvenu qu’attendu, Marisa ayant entre temps sortis plusieurs nouveaux enregistrements-perles de pure beauté (notamment son duo avec Toshi Dorji sur le label Footfalls). Et, pour enrubanner le tout, la présence ce soir d’un passeur de dsique « spécial », Hisham Mayet, l’un des hauts activistes/chercheurs de l’équipe du fantastique label SUBLIME FREQUENCIES, étiquette nous régalant régulièrement avec des trésors musicaux insoupçonnés provenant d’« hors-occident ».

Bref, dimanche/soirée de belle & géniale tenue ce soir, conjointement présentés avec nos amis de l’excellent magasin de disques Bongo Joe_yes & on se pointe !

EDDY DETROIT
Présenter un personnage tel que Eddy Detroit relève de la gageure, tant sa vie et longue carrière recèle de d’histoires et situations cocasses/croustillantes… il faudrait un livre. Disons que Eddy Detroit, véritable légende de la scène underground américaine, a été partout, vu/vécu énormément de choses, du premier concert des Iguanas (groupe d’Iggy Pop avant les Stooges !) à des tournées avec les Meat Puppets (influence majeure de groupes comme Nirvana, Dinosaur Jr, Pavement, etc…) tout en collaborant étroitement avec l’un des groupes les plus tarés des États-Unis, les essentiels Sun City Girls. Il a également été colocataire avec Nico, joué avec les Grateful Dead, vandalisé le « HOLLYWOOD sign, » etc, etc… Tout ça pour situer un peu le personnage.

Outsider culte et auto-affirmé par excellence, refusant toute forme de profil carriériste, ayant sorti une poignée de disques merveilleusement obscurs mais fantastiques de psychédélismes rêveurs et embrumés accolés à une attitude punk-rock sans issue et/ou celle d’un ménestrel folk vagabond, Eddy Detroit est un expérimentateur psychédélique dans le sens le plus pur du terme, profondément marqué et agité, marchant lentement mais parlant vite, grand amateur d’expériences sexuelles sado-masochistes mélangées à des touches de rédemption karmique autant qu’à des affections/infections maléfiques.

Bref, un personnage-troubadour-weirdo génialement iconoclaste et qui sait à 65 ans et après 40 ans d’activisme déjanto-chevronné qu’il EST une légende. Il ne tient qu’a nous de enfin le (et se) rattraper, témoin cette hautement bienvenue rétrospective sortie récemment par Hisham Mayet (présent en dj/passeurs de disques ce soir) sur son propre label Assophone, « Shock-A-Lock-A-Lickum” et l’occasion rarissime de ce confronter à un tel peronnage facétieux en concert_yeah !

MARISA ANDERSON
Superbe guitariste américaine originaire du nord de la Californie et habitant actuellement à Portland, Oregon, Marisa Anderson déroule/dévoile un jeu/flux guitaristique avec une main de maître, flux emplit de formidables pivotements stylistiques , passant de décalages blues solides/affirmés à des routes pleinement ouvertes/aériennes tout en passant par des ragas discrets et des méditations psychédéliques, le tout avec une qualité/force/dextérité magistrale, flottant sur son instrument avec un vaste sens/connaissance de ce que sa guitare peut faire. Et avec une sincérité et sensibilité profondément ancrée dans le respect de la tradition, canalisant l’histoire de son instrument tout en étendant/élargissant les frontières des genres.

Un jeu formidablement fluide et émotionnel, intégrant de superbe manière dans ses compositions et improvisations des éléments aussi épars que le minimalisme, la musique électronique, le drone, la musique classique du 20ième siècle, le blues, le jazz, le gospel et la country music.

Auteure de plusieurs enregistrements/albums vivement acclamés par les critiques spécialisés, c’est un immense plaisir pour nous de la recevoir ce soir.

Une parfaite entrée en matière avant l’univers facétieux d’Eddy Detroit et hautement recommandé aux amateurs d’excursions guitaristiques de haute tenue.

Et YES, avant, entre et après les concerts, la présence donc d’Hisham Mayet (du label Sublime Frequencies) en idéal enrubanneur musical.

Plus d’infos :
EDDY DETROIT :
http://www.forcedexposure.com/Features/LatestFeature.html
http://www.phoenixnewtimes.com/music/old-art-punk-eddy-detroit-returns-thanks-to-revolver-records-new-imprint-6451332
MARISA ANDERSON :
https://marisaandersonmusic.com/