dimanche
11
décembre
2011

NO BUSINESS FOR DOGS

Concert

La cave12 à l’ECURIE (#247)

ILÔT 13 – 14, RUE DE MONTBRILLANT

DIMANCHE 11 DECEMBRE - 21h00 (concert 21h30 !)
NO BUSINESS FOR DOGS (Autriche/Usa)
« Lovely Objects »
Juun (Autriche) : Tripes de piano
Bernhard Breuer (Autriche) : Batterie
Steven Hess (Usa) : Batterie, électronique
Alfred Reiter (Autriche) : son

NO BUSINESS FOR DOGS est un hybride d’improvisation errante et de détermination pour créer une structure, un hybride d’une forme chaotique donnée d’un côté et un d’un ordre/organisation provenant de l’autre côté, un hybride d’une force dans les subtilités et d’une fragilité dans les moments forts/dramatiques. L’usage inusuel de tripes de piano (intérieur/cordes de piano) et de deux batteries crée un spectre de son puissant et profondément sonore.
Un fascinant projet mettant en scène des musiciens sensibles (dont l’excellent batteur américain Steven Hess) en quête de terrains musicaux non-découverts,musiciens non-découragés par les directions où cela peut les mener, que cela soit vers des structures classiques de chansons ou des appels/attraits pour le complètement encore jamais entendu.
Le caractère percussif des instruments mène le tout vers des textures de multi-couches rythmiquement entrelacées qui sont par moment énergiquement groovy, à d’autres moments bizarrement disloquées,mais en conservant toujours la fraîcheur de leurs sons/sonorités. D’un calme ou d’un non-calme apparent émerge soudainement des dramaturgies absolument non-conventionnelles, minimales ou rhapsodiques, réduites ou opulentes.

Un rendu musical souvent déroutant dans son minimalisme volontaire actif/grouillant et capable d’exploser en des motifs sonores quasi rock/tribal à tout moment, ou peut-être pas du tout et jouant volontairement sur la cassure/brisure, la retenue/attente et la tension de celle-ci pour désorienter nos attentes. Une intrigante démo reçue ici et une combinaison d’instrument (deux batteries + tripes de piano) réellement hybride pour un résultat à la direction totalement ouverte. A voir donc la direction que NO BUSINESS FOR DOGS décidera de prendre ce soir ici, mais une approche non-convenue et fraîchement attirante au sein du large cadre des démarches improvisées.

Plus d’infos :
Juun : http://unterpertinger.zustand.org/
Bernhard Breuer : http://tumido.klingt.org/
Steven Hess : http://www.brocoli.org/artist/steven-hess