dimanche
6
mars
2011

OUR LOVE WILL DESTROY THE WORLD + SUN STABBED

Concert

La cave12 à l’ECURIE (#206)

ILÔT 13 - 14, RUE DE MONTBRILLANT

- UNWANTED BIG NEW ZEALAND HERO -
DIMANCHE 06 MARS - 21h00 (concert 21h30 !)
OUR LOVE WILL DESTROY THE WORLD (Nouvelle-Zélande)
Campbell Kneale : guitare, électronique
+
SUN STABBED (France)
Pierre Faure : guitare électrique, préparatifs
Thierry Monnier : guitare électrique, préparatifs

N’y allons pas par quatre chemins. La venue du néo-zélandais Campbell Kneale à la cave12-nomade relève du plaisir-extase personnel non-dissimulé et super-jouissif. Nous sommes fans de ce type depuis environ dix ans, par le biais de son ancien formidable projet BIRCHVILLE CAT MOTEL, puis, aujourd’hui, par le plus beau nom-pseudo qu’il nous ait été donné de lire : OUR LOVE WILL DESTROY THE WORLD. Un anti-héros absolu, pourfendeur de drones sanguinolents et de ragas en forme de guerre-éclair, d’excoriations-écorchures de Nulle Part (qqpart en Nouvelle-Zélande) et en quête permanente de brefs moments de densité infinie ; exactement là où tout est plus fort que tout le reste, où le temps s’arrête en un rampement et les cerveaux, sous le stress, glissent vers un chaud, piquant coma. Pensez : le Coltrane le plus engueulant, le Public Image le plus branlant, le Tony Conrad, John Cale ou Angus Mac Lise le plus pyromaniaque. Pensez Prandit Pran Nath étant mâché par la collection de piranhas de Hanatarash (Yamatsuka Eye).

Bref, un flux-transe-psycho-métallique d’une effroyable formidabilité où toutes ces influences s’entrechoquent magistralement, par un type ayant sorti plus de 300 enregistrements étant devenus des raretés absolues, ayant joué dans le monde entier avec tout le gotha de la scène expérimentale mondiale (de Sonic Youth à Merzbow, en passant par Borbetomagus, les Sun City Girls, Keiji Haino, Lightning Bolt, Incapacitants, etc, etc, etc, etc…) et en chasse sans répit du, pour lui, meilleur concert de tous les temps.

Un superbe anti-héros, placé au sommet de la discothèque privée cave12 depuis bien longtemps et enfin de passage ici. Que c’est loin la Nouvelle-Zélande, qu’est-ce qu’on aime ce type ici, et qu’est-ce que c’est FUCKING BON !

Incompromis, refusant de se vendre, isolé/solitaire, lucide, amoureusement nihiliste et dans le genre, plus que très hautement recommandé.

Et en première partie, les grenoblois de Sun Stabbed, fans de la première heure également, qui après plusieurs voyages en Nouvelle-Zélande sont devenus plus néo-zélandais que français et qui fomenteront une première partie en quasi-forme de bienvenue, avec une touche de minimalisme américain, de l’ ambiant marécageux-évocateur, de l’abrasion sonore, de la douceur, de la rugosité et de l’onirisme-fantôme…

OUR LOVE WILL DESTROY THE WORLD

Pas de progression
Pas de mouvement
Pas de divertissement
Pas de narration
Pas de voyage musical
Pas d’art sonore
Pas d’improvisation
Pas déchange de collectors
Pas de critiques
Pas de fans…

sauf nous et quelques autres ?

Sun Stabbed
Sun stabbed est un duo qui s’est formé à Grenoble en 2005. Le travail de ces deux musiciens tourne autour de la guitare (qu’elle soit préparée ou non), des effets et de l’amplification.
Une base de leur musique tourne autour de l’idée de modeler un son, et de le faire évoluer en improvisant, jouant tantôt avec des masses sonores, tantôt avec des petits détails. En ce sens, ils lorgnent autant du côté des minimalistes américains que des free noisers néo-zélandais.
Une partie de leur travail a été édité par PseudoArcana en Nouvelle Zélande, Peasant Magik aux Etats Unis ou doubtfulsounds en France.

Plus d’infos :
OUR LOVE WILL DESTROY THE WORLD : http://www.myspace.com/ourlovewilldestroytheworld
SUN STABBED : 
http://www.myspace.com/sunstabbed