vendredi
20
avril
2018

FEROCIOUS 41 + PASSAGE DE DISQUES

Concert

VENDREDI 20 AVRIL – 21h30 (concert 22h00 !!!)

– THE MOST DARK & FEROCIOUS GENEVA’S RAP/HIP-HOP TRIO CREW BIG BIG BIG COME BACK with COMPLETELY NEW INCENDIARY SET + THE MOST FURIOUS & DANGEROUS GENEVA’S DJ SET_OOOH/YEAH !!! –

FEROCIOUS 41 (CH)

Fai, Netchaiëv & ArtK : beats, samples, voix, souffles, machines.

+

PASSAGE DE DISQUES :

OFFICE DE PUTE & PÈRE ODIN & L’OGRE : chaos_rap & more evil_set spécialement pensé pour l’occasion

oooOOOOHHHH FUCKIN’YES !

Voici, ce soir, le grand, très grand, TRÈS TRÈS GRAND come back de l’un des brûlots hip-hop genevois les plus fantastiquement dark et aventureux/exploratoires qui soit, les franchement excellents FEROCIOUS 41. Et dieu sait s’ils ont pu manquer à beaucoup-beaucoup-beaucoup de gens. Morts/finis FEROCIOUS 41 ??? Que nenni. Enfermés/reclus depuis des mois et des mois au fin fond d’un local/cellule de travail pour réfléchir, questionner, re-penser et déverser, FEROCIOUS 41 ressurgit au grand air, prêts comme jamais et gonflés à bloc avec un absolument tout tout tout nouveau set qui risque, OH OUI, de faire mal, très mal, avec des flows/paroles principalement en français. Grincements, noirceurs, intelligences, beats/instrus rampants, furiosité, constats acerbes, etc, etc… le nouveau FEROCIOUS 41 (dont nous avons eu la chance d’entendre en cachette quelques morceaux – et QUELS MORCEAUX !!!) reste FEROCIOUS 41, mais jamais ils n’auront été aussi profondément noirs. Une noirceur tendant à la beauté sombre irrésistiblement pénétrante. Attention, concert peut-être/sûrement brûlot/incendiaire, coup de pied dans la fourmilière et dans le genre, furieusement recommandé.

Le tout enrubanné comme il se doit par nos plus_furieux_que_eux_tu_meurs passeurs de disques du soir, l’OFFICE DE PUTE au prise (yes !) ce soir avec PÈRE ODIN et L’OGRE, grands maîtres pourfendeurs de vilipendages rap/hip-hop & more devant l’Éternel des souterrains… Personne n’en ressortira indemne.

« Parce qu’il n’y a jamais eu de rues, qu’on a jamais connu de rimes, de rythmes, jamais saisi de morts au tournant, jamais croisé de matelots, jamais connu la crasse, c’est le Hip Hop de GVA, ghetto initial et éternel. Du rap de grands espaces avec des sons lourds comme la moisson, mais aussi un truc d’aquarium d’un vert candide, sombre et moulant, doux comme le plumage du rossignol ou une lointaine descente en rames. Tout cela très dangereux bien sûr, parce que c’est du rap, et parce que le Bon Vieux Temps ça n’a jamais existé. »_FEROCIOUS 41

Plus d’infos :

https://ferocious41.bandcamp.com/