jeudi
7
juillet
2011

THE FAMILY ELAN + SEX, DRUGS ET REBETIKO

Concert

ILÔT 13 – 14, RUE DE MONTBRILLANT

JEUDI 07 JUILLET – 21h30 (concert 22h00 précises !)
– THE GREAT INFINITE FOLK & REBETIKO SUMMER EVENING –

THE FAMILY ELAN (Uk)
Transe Folk Collective
+
SEX, DRUGS ET REBETIKO (France)
Transe Rebetiko Collectif

Parfaite, vraiment parfaite soirée d’été, jonglant entre folklore

imaginaire, influençant et/ou bien-réel, avec deux entités fortes jonglant

avec les folklores du mondes : de manière libre, ouverte, et diversifiée par

les anglais de Family Elan, excellent collectif mené par le joueur de bouzouki

Chris Hladowski, que l’on a déjà pu voir ici avec le One Ensemble ou de

manière plus focalisée par ce vraiment étonnant collectif à géométrie

variable français se réappropriant le répertoire rebetiko (cette incroyable

« blues » de l’underground grec) comme s’ils étaient nés dedans et de manière

complètement hypnotique/prenante.

Bref, en tout, une vraiment belle soirée d’été propice au voyage loin dans

la nuit (on a pas dit ivresse, hein ?)…
Juillet, c’est parfait.

THE FAMILY ELAN
Les anglais de The Family Elan brodent un étrange répertoire voué à

l’ivresse et au voyage intérieur. Entre râgas indiens, rebetiko rêveur et

psychédélisme britannique, les méandres empreints de douceur du trio tissent le tapis volant idéal pour accéder à une douce transe. Chris Hladowski, l’artisan de ces lévitations instrumentales, est un remarquable

poly-instrumentiste qui a joué dans le One Ensemble de Daniel Padden et avec les formidables vrais-faux rois-gitans du Nouveau-Mexique, A Hawk and a Hacksaw.

« Des références à la musique ethnique – râgas indiens, musique des balkans,

rebetiko grec – mais avec un feeling et une finesse rares et sans une trace

d’exotisme. Comme dans le One Ensemble de Daniel Padden, un parfait équilibre est trouvé entre engagement et douce nonchalance. Il y a une sensualité noire due au son, qui résulte en partie de l’affrontement et du chevauchement des harmoniques produites par les pédales et les différents instruments acoustiques mais aussi de la force des mélodies modales et de leurs variations inspirées. Une musique passionnante, dramatique et d’une beauté souvent envoûtante.  »
– Keith Moline, The Wire

SEX, DRUGS ET REBETIKO
Inhabituelle dans les réseaux rock, la musique rébete y a pourtant toute sa

place.
« Le Rebetiko a une histoire. Celle des milieux prolétaires engendrés

par la révolution industrielle dans les grands ports de l’Egée, de la

continuité des musiques populaires de la région, et de leur évolution en

milieu urbain. Le Rebetiko a une mythologie. Celle des bas-fonds, celle des

fumeries de haschisch, celle d’hommes et de femmes durs, et de leur façon de vivre, celle des prisons et des instruments que l’on y construisait avec des

bouts de ficelle. Sex Drugs& Rebetiko s’est retrouvé depuis 2008, à

Paris, autour de ces chansons, et s’identifie aux problématiques rencontrées

par leurs auteurs.
Venant d’horizons musicaux différents (punk, manouche, baroque, jazz, musique persane, balkanique…), nous interprétons ces morceaux avec des instruments qui ne sont pas nécessairement ceux des formations classiques : ceux représentatifs du genre que sont le bouzouki, le baglama, le violon, le oud sont présents aux côtés de la clarinette et la clarinette basse, du saz, du

kaval, du daf et du tombak. Sex Drugs& Rebetiko souhaite partager ce répertoire peu connu en dehors des cercles grecs avec ceux qui, comme nous, se reconnaissent pour des raisons diverses dans sa réalité, ou dans son mythe. »

Plus d’infos :
THE FAMILY ELAN : www.myspace.com/familyelan

SEX, DRUGS ET REBETIKO : www.myspace.com/sexdrugsandrebetiko