mercredi
26
mai
2010

DAS MOLLSCHE GESETZ (Allemagne)

Concert

La cave12 à l’Ecurie (#163)

ILÔT 13 - 14 , RUE DE MONTBRILLANT

MERCREDI 26 MAI - 21h00 (concert 21h30 !)
 ! Challenging 60 seconds catalogue of Improvisation !
DAS MOLLSCHE GESETZ (Allemagne)
Udo Moll : trompette, harmonium, electronique
Sebastian Gramss : contrebasse
Matthias Muche : trombonne

das mollsche gesetz
CATALOGUE OF IMPROVISATION

Das mollsche gesetz s’esr établi dans l’été 2004 en tant que projet de recherche dans le domaine de la musique improvisée. Deux lois significatives ont été appliquées à leur travail.
1. Aucune pièce ne doit dépasser la durée de 60 secondes (1 minute !).
2. Chaque pièce est suivie d’un break-silence de la même durée que la pièce jouée précédemment.
Ces règles simples et pourtant radicales changent à un profond degré la manière dont la musique est créée, mais aussi comment elle est perçue par les auditeurs. Sur scène, ce format requiert le plus haut degré possible de clarté et de précision tout comme une extrêmement rapide capacité à prendre des décisions. Chez l’auditeur, ces règles demandent une focalisation totale du moment (le moment présent perçu dure généralement 30 secondes) et augmente la probabilité à devenir troublé-déconcerté, cela résultant d’une forte brusquerie des sens. Les breaks-silences invitent l’auditeur à déplacer sa focalisation du fini/défini à l’infini et ils servent en tant que résonance spatiale au temps.

Un surprenant disque-témoin de cette démarche poussive vient de sortir sur le très classieux-sérieux label WERGO. Une approche déconcertante, jouant avec grande réussite sur les notions de temps, d’espace, d’attente, de silence et de musique improvisée. Une montre-chrono visible par les musiciens comme par les spectateurs, et une excellente exécution dépassant le cadre du "jeu-ludique" donnant au tout (parties jouées comme parties tues) un résultat final étonnamment cohérent. Comme une suite d’unités composant un corps/masse en constante définition/évolution. Une musique (et sa résonance) se jouant autant sur scène que dans l’esprit/écoutille de l’auditeur. Comme un puzzle-échec chronométré en construction. Et en plus, les parties jouées de une minute maximum sont de véritables haïkus virtuoses étonnant de diversité, prenant étonnamment le temps de se développer dans ce si peu de temps donné. Une minute, c’est long. Ou out. C’est selon.

Aguerris depuis 5 ans à ces "lois de Moll", ce trio joueur en est devenu virtuose. Une expérience riche et déroutante dans la forme et le contenu/rendu. Le tout avec une bonne dose d’humour également.

Proposition étonnante à vivre/expérimenter pleinement.

Plus d’infos :
http://www.dasmollschegesetz.de/