mercredi
14
décembre
2011

FRANCK VIGROUX/PHILIPPE FONTES + CHRISTIAN GALARRETA

Concert

La cave12 à l’ECURIE (#248)

ILÔT 13 – 14, RUE DE MONTBRILLANT

MERCREDI 14 DECEMBRE – 21h00 (concert 21h30 !)
- Two Dense Electronics Experiences & No More Computers Acts -
FRANCK VIGROUX/PHILIPPE FONTES (France)
Franck Vigroux : synthétiseurs analogiques, machines
Philippe Fontes : vidéo
+
CHRISTIAN GALARRETA (Pérou)
« Computer Music Is Dead »
cadavres/composants d’ordinateurs, électronique

Une excellente soirée de dense exploration électronique en perspective, avec d’un côté une expérience audio-visuel au son fort, abrasif, dense, plein, viscéral, voire épileptique (entre NHK, MIKA VAINO, ALVA NOTO et MERZBOW) par la paire française Vigroux (aux synthétiseurs/machines) et Philippe Fontes (au dispositif lumineux) et de l’autre côté, un excellente approche par le.... péruvien (! - premier péruvien EVER à jouer à la cave12, le fait est notoire pour être largement souligné !!!) CHRISTIAN GALARETTA qui, à partir de composants d’ordinateurs bousillés-éventrés déverse également un dense-poussiéreux flux sonore, prenant, englobant et... fantomatique.

2 actes de genre fortement recommandé avant les toujours terribles jours de fin d’année : abstract-powerful-electronics, noise & drone, abrasive beats & physics... Ça va y aller fort par moment & yes !

VIGROUX/FONTES
Performance live électronique et video, Franck Vigroux (synthétiseurs analogiques/machines) et Philippe Fontes (dispositif lumineux) recréent l’univers de l’album Camera Police (très bon cd solo de Franck Vigroux) qui est une véritable plongée dans un monde dystopique inspiré du visionnaire roman SF « Nous autres » de Zamiatine. Ici, Franck Vigroux fait la part belle aux saturations et larsens à la frange des musiques électroacoustiques et industrielles accompagné par une prenante présence aux lumières de Philippe Fontes (qui travaille à partir de néons, lampes à bronzer, etc...).
Abrasif et corrosif !

CHRISTIAN GALATERRA
Attrapant les champs magnétiques de composants d’ordinateurs cassés et d’électronique foutus à la poubelle, le péruvien Christian Galarreta génère une incroyablement prenante et intense/englobante expérience sonore drone & noise intitulée à juste titre « Computer Music Is Dead ». Une excellente approche, questionnant le média informatisé lui-même qui est totalement détruit-éventré, pour un résultat de poussière magnétique/cimetière d’une fascinante amplitude. Totalement réussi sur disque en tout cas et à découvrir en live. Musique de détritus, de désolation informatique, de néant technologique, de mort du digital, sans glamour, sans tentative de séduction. Juste un réalisme matérialiste implacable. Ou comme le dit si bien l’excellent performer/musicien/terroriste basque MATTIN : « La musique de Chris Galaterra est le début de la fin de l’ère informatique. »

Plus d’infos :
FRANCK VIGROUX : http://www.franckvigroux.com/
PHILIPPE FONTES : http://www.plusmoins.net/
CHRISTIAN GALTERRA : http://www.aloardi.net