dimanche
12
janvier
2014

GREAT WAITRESS + IMO

Concert

DIMANCHE 12 JANVIER - 21h00 (concerts 21h30 !)

- Great Improv Evening : from Big Ensemble Improv Orchestra Research to super focused acoustic drift-scapes autralian grrrls trio -
GREAT WAITRESS (Australie)
Magda Mayas : piano préparé
Monica Brooks : accordéon
Laura Altman : clarinette
+
IMO (Ch)
Andreas Glauser (électronique) - Antoine Läng (voix) - Béatrice Graf (percussion) - Bertrand Gauguet (saxophone) - Bruno Crochet (électronique) - Christian Müller (clarinette basse) - Christoph Schiller (épinette) - Christophe Berthet (saxophone) - Coralie Lonfat (électronique) - Cyril Bondi (percussion) - Daniel Tyrrell (guitare) - Dorothea Schürch (voix) - Eric Ruffing (électronique) - Filippo Provenzale (percussion) - Frederic Minner (basse) - Gerald Zbinden (guitare) - Gregor Vidic (saxophone) - Hans Koch (clarinette basse) - Ivan Verda (guitare) - Jamasp Jhabvala (violon) - d’ incise (percussion) - Louis Schild (basse) - Luc Müller (percussion) - Marie Schwab (violon) - Otto von Rhinau (électronique) - Raphaël Ortis (basse) - Rodolphe Loubatiere (percussion) - Simon Bolay (guitare) - Steve Buchanan (saxophone) - Teresa Hackel (flûtes) - Thierry Simonot (électronique) - Thomas Peter (électronique) - Vinz Vonlanthen (guitare) - Yann Leguay (électronique)

Beau et dense dimanche de quête improvisé en perspective, avec d’un côté un important "pointage" d’où en est la recherche de cette extrêmement large réunion d’improvisateurs principalement régionaux, les, ce soir, environ 34 membres de l’IMO qui, sortant d’une "résidence" de 3 jours de travail à huis-clos dans notre chère cave12, nous offriront le fruit de leur ajustements/réajustements tout juste sortis de leur "marmite-chaudron" et l’occasion de voir vers où cette courageuse proposition navigue/évolue.

Et, en deuxième partie de soirée, un excellent trio féminin venu des antipodes, ce formidablement riche vivier expérimental australien, avec une approche acoustique hautement focalisée et une rencontre d’instruments peu usuel dans un tel contexte ; soit : un piano préparé de majestueuse délicatesse, un accordéon et une clarinette itou pour un moment de haute tension/attention musicale à la limite du silence et se propageant dans l’espace comme de délicieuses et fragiles volutes sonores hypnotiques. Une approche où les instruments, devenant par moments méconnaissables, se fondent en une mystériosité sonique fascinante/captivante et désorientant. Sonorités micro-minuscules se tissant de manière hautement intriquées, comme les toiles surdélicates des araignées, et donnant corps à d’étranges plages sonores de pures beautés retenues. Ou comme une pluie de plumes duveteuses se déversant dans nos oreilles dessinant un calme mais intensément silencieux paysage sonore. Ou comme l’écoute de battements d’ailes de papillons discrètement magnétiques ? Fragile, certes, mais solide à la fois, totalement troublant (voire inquiétant par moment) et réussi.

Bref, un excellent trio exclusivement féminin, gravitant autour de la merveilleuse pianiste Magda Mayas, virtuose engageante de poésie d’un piano préparé superbement délicat et au résultat à la lucidité sonore totalement actuelle/contemporaine confondante. Et juste parfait pour se laisser tranquillement dériver dans la nuit. 

IMO
Grand ensemble d’improvisateurs fondé en septembre 2010. Il rassemble environ 45 musiciens de toute la Suisse et d’ailleurs. Il est issu de la nébuleuse du label et association INSUB. qui édite et diffuse depuis 2006 les formes sinueuses de l’improvisation expérimentale. L’orchestre cherche à développer l’écoute et le jeu collectif, il expose des microclimats de sonorités, des additions subtiles, à la recherche d’un son unique, généré par une pensée commune, porté par le nombre impressionnant de musicien-nes qui le compose. Avec plus de vingt concerts et deux résidences à son actif, l’IMO a su trouver une voie propre et surprenante. L’IMO tend vers une pratique où les instruments perdent leurs fonctions – et leurs sons – classiques pour devenir des artefacts sonores abstraits, établissant ainsi un rapport non hiérarchique entre eux.
A l’entame de sa quatrième année, l’ensemble, loin de se reposer sur ces acquis entant utiliser trois jours de résidence en huis clos à la Cave12 avant le concert pour continuer son travail de défrichage des possibilités d’improvisation en grand nombre. L’accent avait été mis ces derniers temps sur la qualité sonore, la réduction du volume et la clarté de perception des détails au sein du toute. L’étape sujet de cette résidence serra les questions de structures et d’articulations.

Plus d’infos :
GREAT WAITRESS :
http://magdamayas.jimdo.com/projects/
IMO
http://insub.org/orchestra/


Autres concerts de Insub Meta Orchestra à la cave12:


Autres concerts de Magda Mayas à la cave12: