mardi
9
novembre
2010

JAPANESE NEW MUSIC FESTIVAL : YOSHIDA TATSUYA + TSUYAMA ATSUSHI + MAKOTO KAWABATA

Concert

La cave12 au KAB (#61)

USINE - 4, PLACE DES VOLONTAIRES

MARDI 09 NOVEMBRE - 20h30 (concerts 21h00)

JAPANESE NEW MUSIC FESTIVAL (Japon)
YOSHIDA TATSUYA (from Ruins)
TSUYAMA ATSUSHI (from Acid Mothers Temple)
MAKOTO KAWABATA (from Acid Mothers Temple)

Depuis 1997, le set du JNMF enthousiasme l’Europe entière. Et ils sont de retour, bien décidés à placer la barre encore plus haut.

Cette fois, trois musiciens (Yoshida Tatsuya / Tsuyama Atsushi / Makoto Kawabata) composent la base des sept groupes présentés ce soir.
A cappella, comique dans sa forme la plus libre, progressive core, troubadour, psychédelisme cosmique, ...
L’occasion d’expérimenter la quintessence des musiques les plus diverses et extrêmes des nouvelles musiques japonaises.

TSUYAMA ATSUSHI solo
Si Tsuyama est d’abord connu comme étant le bassiste de AMT, il possède également un très bon bagage de guitariste et de vocaliste. C’est sous cette forme qu’il nous fera découvrir sa relecture d’une musique traditionnelle totalement inventée, née de ses nombreux voyages/concerts à travers le monde.
Récemment, il a développé un nouveau genre appelé "prog.rock > blues-ization plan" où il s’amuse a déstructurer les classiques du rock progressif pour les transformés en blues impromptu.

MAKOTO KAWABATA solo
MAKOTO KAWABATA, guitariste, à l’instrument greffé à la peau. Furieux gourou au sein de la communauté Acid Mothers Temple, compositeur impétueux à la virtuosité entre musique contemporaine, hard rock (ses premières influences étant Stockhausen et Deep Purple) et la musique traditionnelle. Il navigue à travers le monde et plonge dans des mélismes et des volutes guitaristiques, nous faisant comprendre que pour lui le psychédélisme n’est pas simplement une esthétique stylistique mais une conviction et une volonté d’affirmer sans cesse des perceptions spontanées de la musique et de l’univers. Bien qu’ayant expérimenté plusieurs instruments (synthé, instruments faits maison, violon, sitar...), c’est sans doute à travers sa guitare électrique qu’il transmet le plus fermement le son qu’il appelle ‘’cosmos’’ au fumet si enivrant.

RUINS SOLO (Yoshida)
RUINS est assurément un pionnier dans le domaine des duos basse/batterie.
Auteurs de morceaux compliqués et mystérieux, ils chantent dans une langue de leur invention.
Leur musique, faite de tension, ne donne jamais l’impression d’être uniquement jouée par deux musiciens. Depuis le départ du dernier bassiste Yoshida, toujours à la recherche d’un remplaçant, se produit donc tout seul avec pour seule aide des samples de basse.

ZUBI ZUVA X (Yoshida/Tsuyama/Kawabata)
Un excentrique ensemble de polyrhytmie a cappella.
Les genres survolés par le trio vont du chant grégorien à la musique ethnique, en passant par le Do-Wop et les hurlements du hardcore, le tout en usant abondamment de rythmes irréguliers ; un moyen idéal d’oublier tous les préjugés liés à la musique a cappella.
Les paroles dénuées de sens plongent l’auditeur dans un état où rire et admirations se combinent. Un moyen pour eux d’enlever tout sens à l’idée de savoir chanter.

AKATEN (Tsuyama/Yoshida)
Formé en 1995 avec comme leitmotiv l’irresponsabilité musicale, ils se libèrent très rapidement du sérieux des milieux artistiques.
Utilisant des objets du quotidien (ciseaux, brosse à dent, fermeture éclair, caméra et bouteille en plastique servant de percussion) comme base musicale, ils hurlent leur noms tout au long du morceau. L’idée majeure du duo est de pratiquer de la musique à moindre coût, tout en gardant une puissance sonore maximale. AKATEN est une vision d’un corner shop punk expérimental mettant en musique les images d’un quotidien simple et modeste.

ZOFFY (Tsuyama/Kawabata)
Fondé en 1998, ZOFFY est une preuve de l’intérêt porté par les deux musiciens pour la musique traditionnelle européenne, ainsi que les chansons de troubadours ; le tout agrémenté de classiques du rock totalement méconnaissables qui font que la musique de ZOFFY n’est comparable à rien d’autre. Tsuyama et Kawabata pensent que l’humour est une donnée essentielle en musique, et leurs prestations sans pareil les laissent loin des sentiers battus. Serait-on en présence de l’Ultima Thulé que le rock cherche à atteindre ?

ACID MOTHERS TEMPLE SWR (Kawabata/Tsuyama/Yoshida)
ACID MOTHERS TEMPLE est rapidement devenu le plus grand et le plus acclamé des groupes psychédeliques. Un nombre incroyable de disques est sorti sur une quantité de labels de par le monde et leurs prestations scéniques sont entées dans la légende. AMT SWR est une formation explosive qui devrait remettre à sa place tous les wannabees de la scène psyché.

Plus d’infos :
http://www.acidmothers.com/cgi-bin/live/liveen.html