mercredi
8
juin
2022

KHALAB + PFL + PASSAGE DE DISQUES

Concert

MERCREDI 08 JUIN – portes: 21h00/concerts: 21h30!!

– DEEP INVOLVED WIIIIIDE BLACK AFRICAN_&_AMERICAN MUSIC TRIBAL_TO_COSMICO_COSMOS DECLINATIONS AFRO_FUTURISM BEAT_&_MOODS_MAKER EXPLORATIONS SOLO ACT + RANSACKING LIGHTNING_BOLT_FURIOUS POST_POP_PUNK_NOISE BRUT_SALVAGE & RAW TRIO ACT + ICONOCLAST BEATS DECLINATIONS PASSAGES DE DISQUES_YES!! –

KHALAB (Italie)
Raffaele Costantino: Black_noise_electronics_declinations & more solo act
+
PFL (Autriche/UK)
Peter Kutin (Autriche): instruments inventés, electronics
Freya Edmondes aka Elvin Brandhi (UK): sonic_vocals & intensity_presence
Lukas König (Autriche): iconoclast drums
+
PASSAGE DE DISQUES
Office de Pute: iconoclast_beats_&_moods_&booms declinations set spécialement pensés pour l’occasion

Excellemment agitante & fracassante soirée de juin en perspective ici, déclinées en deux actes_live de feu jubilant + un passage de disques de jubilations_fire.

Avec l’excitante et sur_alléchante venue de l’italien KHALAB (de son vrai nom Raffaele Costantino) , animateur_curateur_responsable de l’une des plus anciennes et encore en cours émission de radio de la RAI (Musicalbox), auteur, consultant, musicien, producteur, chercheur au long cours, divulgateur/partageur/passionné musical et agitateur culturel profondément habité qui, au travers de son travail défend et promeut depuis des lustres la musique black d’origine africaine & afro-américaine et leurs infinies contaminations, influences, inspirations et déclinaisons.

Avec son nom de scène KHALAB, Raffaele plonge l’auditeur au sein d’un voyage musical à la fluidité percutante, partant des musiques tribales les plus ancestrales à des cosmos encore inexplorés, du subconscient le plus reculé à l’afro_futurisme le plus en devenir.

Hautement acclamé pour son travail, son défrichage et ses enregistrements autant par les radios (webs ou pas) que par les critiques & magazines spécialisés, KHALAB est l’auteur de plusieurs lp’s, dont l’excellent « Black Noise 2084 », sorti en 2018 sur le label On The Corner et considéré comme l’un des albums récents les plus importants/essentiels et aboutis de l’afro-futurisme contemporain.

Auteur plus récemment d’un album de fond_document/documentaire_hautement personnel (« Mberra » sur le label Real World) réalisé lors d’un séjour_profondément_investit dans le camp de réfugiés de M’berra à la frontière du Mali, KHALAB s’est longuement plongé au sein de la vaste communauté de musiciens touaregs peuplant le camp pour en ressortir avec un docu_musical immersif, session sonore entre échanges vécus sur place avec l’ensemble M’berra et constats/pensées/réflexions/vérités & questions personnelles.

Avec une réputation internationale solide et des lives déclinant en permanence ses joyaux-réflexions-trouvailles-quêtes intrinsèquement dédiées à son engagement et amour de la musique black au sens le plus large possible tout en la projetant dans un futur libérateur/libéré, KHALAB peut autant se produire sur les scènes des plus grand festivals internationaux ou alors, se plonger, comme ce soir, dans les souterrains undergrounds les plus aventureux. Ceci, avec toujours la même verve-veine-passion et l’envie de propulser, en la partageant, la musique black-tout-azimut vers un futur_groove_libre_et_revendicamment_décloisonné. Le tout à partir de champs/chants_électroniques mélangeant, en direct, et selon l’humeur de la salle, dark_shamanisme et/ou sonorités aux grooves irrésistiblement colorés.

Une excitante venue par une importante personnalité du genre et une dense/danse/dense plongée réflexion_grooove pré-nocturne en perspective par l’un des grands défenseurs et spécialistes_passionée_quêteurs de l’afro_black_futurisme_actuel, en évolution constante.

Et, en première partie et pour ouvrir les feux, le déferlement saccageant d’un trio décloisonneur_total_scream_electronics_wild_rage, les soniquement sur_turbulents PFL, comprenant en son sein trois des plus iconoclastes sauvages de la scène aventuro_noise_total_foudroyante européenne actuelle, soit: le total non con-formiste inventeur d’instruments/set-ups autrichien Peter Kutin, la magnifiquement et magistralement sur_frappée et extraordinairement habitée vocaliste_screameuse hyper_sonique_performeuse nomade Freya Edmondes aka Elvin Brandi (de l’extraordinaire duo YEAH YOU!) et le batteur tapageur également autrichien Lukas König. Auteur d’un premier album_furie-furieuse (EPDEMO, sortit sur l’excellent label anglais Opal Tapes), PFL déverse, sans retenue, une sorte de post-pop-punk bombardant et éclatant, charge électrique_éclair_foudre s’activant autour de machines_noise_feedbacks_de_lumières inventées, d’un éventail de synthés, de voix/vocalisations brutes_furieuses et de manipulations electro_percussives explosantes/explosives.

Un trio tour-de-force à la dynamique_dynamite ravageuse_total_décapante avec 3 musicien.ne.s au sommet de leur art_féroce_brut_yes!!!

Sauvagement recommandé avant les déclinaisons afro_futur_shaman_grooves de KHALAB et un enthousiasmant mercredi soir en perspective, le tout enrubanné comme il se doit par les déclinaisons iconoclastes-passages de disques de l’Office De Pute_yes!

Plus d’infos:
KHALAB:
https://express.adobe.com/page/LjksQN1IYQUyQ/
PFL:
https://www.kutin.xyz/p-l-f/
https://opaltapes.com/album/epdemo


Autres concerts de Lukas König à la cave12: