dimanche
15
mars
2020

NICOLAS CANTILLON/SIR RICHARD BISHOP/MAURICE LOUCA/SIMPHIWE TSHABALALA + PASSAGE DE DISQUES

Concert

DIMANCHE 15 MARS – 21h00 (début 21h30!!!)

– SPECIAL DANCE_CONCERT CREATION with DREAM TEAM HIG_LEVEL EXPLORERS MUSICIANS_YES!!! –

NICOLAS CANTILLON/SIR RICHARD BISHOP/MAURICE LOUCA/SIMPHIWE TSHABALALA (CH/USA/Egypte/Afrique du Sud)
« Sur l’île de Darsheen »
Nicolas Cantillon (CH): danse
Sir Richard Bishop (USA): guitare électrique
Mauric Louca (Egypte): synthétiseur, electronics
Simphiwe Tshabalala (Afrique du Sud): batterie
+
PASSAGE DE DISQUES
Cyril/Bongo Joe: arabic_moods & more… set spécialement pensé pour l’occasion
En collaboration avec la Compagnie 7273

Projet/création inédite ici, porté par le danseur genevois NICOLAS CANTILLON, qui, suite à un travail de fond et une résidence de longue haleine au Caire présentera son nouveau travail, «  SUR L’ÎLE DE DARSHEEN » accompagné, en direct_live par des musiciens tout simplement exceptionnels et fine fleur de la scène musicale aventureuse internationale: l’immense guitariste nord-américain et créateur_membre des feux_cultrissimes Sun Cit Girls, SIR RICHARD BISHOP, le formidable caïrote et pointure absolue de la scène musicale égyptienne MAURICE LOUCA et l’enfiévré batteur sud-africain SIMPHIWE TSHABALALA.

Bref, une performance mêlant danse et musique en direct et ô combien prometteuse_excitante au vu des personnages incroyablement haut_de_gamme impliqués_yes! Un concert-dansé de haute tenue pour une représentation_première unique, rare et qui affole déjà son monde, le tout qui plus est enrubanné par un set_passage de disques spécialement pensé pour l’occasion en mode arabic_moods par le passionné spécialiste du genre, CYRIL/BONGO JOE. yes!

L’attente_curiosité est grande, très grande pour, oui, cette rencontre au sommet, donc, très très fortement recommandé & à l’heure!!! (21h30!!!)

A propos de SUR L’ÎLE DE DARSHEEN:
Sur l’île de Darsheen est une pièce anthropologique. L’anthropologie se divise en quatre domaines de recherches, l’anthropologie biologique, l’architecture, l’ethnologie, l’anthropologie linguistique. Les chorégraphes ont choisi d’étudier l’anthropologie linguistique, appelée aussi anthropologie sociale et culturelle. La manière de faire des chorégraphes n’est pas commune, elle se transmet par le corps. Vous ne verrez aucun document ni traduction écrite. Il s’agit pour les chorégraphes de transmettre un savoir à la manière des Griots, sans mot, sans écrit (tradition ancestrale qui se fait de façon orale).

Où se trouve l’île de Darsheen ?

L’île de Darsheen n’existe pas, ou pas encore. C’est un endroit d’interculturalité où l’on se donne rendez-vous pour partager un savoir qui deviendra un objet poétique. Le trait de l’expérimentation étant de mise, la forme que prendra la pièce permettra au spectateur de créer son propre îlot d’imagination.

Le mot Darsheen est un nom proche du persan, de l’arabe et de l’hindou, il renferme à lui- même toute la mystique FuittFuitt (philosophie en mouvement créée par les chorégraphes).

Sur scène, le danseur et chorégraphe Nicolas Cantillon visera à entrer dans le mouvement des différentes danses qu’il a étudiées lors de ses recherches et de ses nombreuses rencontres avec des maîtres de la danse traditionnelle ; du Sud de l’Egypte, du Soudan, d’Afrique central, d’Iran, du Maghreb, de l’Asie mais aussi d’Europe.

Chaque corps renferme une condition sociale et chaque mouvement raconte une histoire. C’est dans cette multiplicité des mondes que la pièce trouve son élan de création.

Sur l’île de Darsheen est dédiée à toutes ces femmes et ces hommes que Laurence Yadi et Nicolas Cantillon ont rencontrés aux quatre coins du monde et aux côtés desquels ils ont appris ce que la résistance voulait dire, ce que l’échange apportait au développement d’un être-humain et comment le partage pouvait changer des vies.

PLUS D’INFOS:
SUR L’ILE DE DARSHEEN:
https://cie7273.com/project/sur-lile-de-darsheen/


Autres concerts de Sir Richard Bishop à la cave12: