lundi
13
décembre
2010

DANIEL CARTER/FEDERICO UGHI DUO

Concert

La cave12 au CONTRETEMPS (#1)

1, rue des Savoises - entrée par la cour intérieure du 1, rue des Savoises

LUNDI 13 DECEMBRE - 21h00 (Concert21h30 !)
- Free Acoustic Serie with Free Black Legend -
DANIEL CARTER/FEDERICO UGHI DUO (Usa/Italie)
Daniel Carter (Usa) : saxophones, flûtes, trompette…
Federico Ughi (Italie) : batterie, percussion

Premier concert-accueil pour la cave12-toujours-nomade au Contretemps, idéale petite salle plainpalaisienne pour toute forme de projets purement acoustiques… Et, ce soir, une sacrée première, avec la venue de l’un des acteurs/bâtisseurs les plus incorruptibles de la scène free black américaine de ces 40 dernières années, le souffleur Daniel Carter, ayant joué avec un pan impressionnant /renversant de figures de l’histoire musicale américaine, de Cecil Taylor à Sun Ra, en passant par Yoko Ono, Sonic Youth, Yo La Tengo, Antipop Consortium, Dj Spooky, Jaco Patorius et surtout William Parker avec lequel il a crée le Other Dimesions in Music à la fin des années 80. Il sera accompagné ce soir par le batteur chouchou et régulier collaborateur de Monsieur Ornette Coleman, Federico Ughi, également membre du collectif new-yorkais WAKE UP !

Une session free complètement ouverte de haut, très haut calibre, avec donc un monstre historique de la scène free-black-américaine, pour un set s’annonçant, dans le genre fascinant, naviguant entre sobriété et tumulte, urgence pointilliste et développement méthodique… Rythmique agitée et remuante, souffle brusque, tonalités crachées avec abandon, swing sous-jacent et casuel, spirales de variations mélodiques, duel pneumatique, rythme boisé et fractionnel, explosions de maelström, énergie/intensité mordante, accompagnement turbulent, clameur vigoureuse et ascendante, méditations… bref, une panoplie multi-talentueuse en jeu , affirmative et autoritaire avec un niveau d’interaction pouvant atteindre à l’exceptionnel et donner, quand en forme, un résultat remarquable.

40 ans que Daniel Carter poursuit sa quête spirituelle hors de toute pré-conception commerciale et l’immense plaisir de encore une fois recevoir une figure historique méconnue et incorruptible à la cave12-nomade. Ce soir, en version jazz-black-libertaire avec 40 ans d’histoire musicale en présence physique…

Daniel Carter

Né à Wilkinsburg, Pennsylvanie en 1945, le flûtiste/saxophoniste/trompettiste Daniel Carter fait partie du top des musiciens jazz américains de ces 40 dernières années. Carter a commencé à jouer à New-York au début des années 70, effectuant quelques enregistrements sporadiques. Mais, à cause de sa réputation de musicien avant-gardiste refusant tout compromis, il a rencontré d’énormes difficultés à jouer régulièrement sur scène et a commencé à jouer plus que régulièrement dans la rue dès 1978. C’est 11 ans plus tard seulement, accaparé par le contrebassiste-titan William Parker au sein de l’Other Dimensions in Music (avec Roy Campbell à la trompette et Rashid Bakr à la batterie) qu’un enregistrement sort enfin, en 1989.

Depuis, c’est enfin la reconnaissance méritée, surtout au sein de toute une nouvelle génération de jeunes improvisateurs new-yorkais qui redécouvrent, par le biais de Daniel Carter, le vrai free-jazz. Malgré des années de galère forçant d’autant plus son talent, Daniel Carter a enregistré et collaboré avec un nombre renversant et incroyable de figures majeures -clés du développement musical aventureux de ces 40 dernières années, tout genre confondus. Dans le désordre et pour n’en citer qu’une infime partie : Yoko Ono, Sonic Youth, Yo La Tengo, Spring Heel Jack, Dj Spooky, Anti-pop-consortium, Sun Ra, Cecil Taylor, Billy Bang, William Parker, Roy Campbell, Sabir Mateen, Matthew Shipp, MMW (Medeski, Martin, & Wood), Vernon Reid (Living Colour), Federico Ughi, Sam Rivers, Sunny Murray, Jaco Pastorius, David S. Ware, The No Neck Blues Band, Alan Silva, Susie Ibarra, Butch Morris, etc, etc, etc…

Il a sorti des enregistrements sur des labels-phares de musique improvisées tels que FMP, Silkheart, Aum Fidelity, Thirsty Ear, Hat Hut, Eremite, 577 Records, etc, etc…

Plus d’infos : http://www.aumfidelity.com/carter.html

Federico Ughi

Federico Ughi est un batteur et compositeur basé à Brooklyn, New-York. Né à Rome, Italie, en 1972, il déménage à Londres à l’âge de 21 ans, avant de s’installer définitivement à New-York en 1999. En tant que batteur, Federico a un intérêt particulier pour l’interaction entre les musiciens. Il a travaillé pour développer une approche unique et fascinante de la percussion qui lui permet de se focaliser sur la mélodie et de favoriser/encourager en le nourrissant le son d’un groupe ou individu lorsqu’il joue en duo. Il joue et performe beaucoup avec Ornette Coleman et tourne régulièrement un peu partout dans le monde.

Plus d’infos : http://www.federicoughi.com/