mercredi
17
mars
2010

JOE MCPHEE/CHRIS CORSANO (usa)

Concert

La cave12 à l’ECURIE (#150)

ILÔT 13 – 14, RUE DE MONTBRILLANT

MERCREDI 17 MARS – 21h00 (concert 21h30 !)
JOE MCPHEE/CHRIS CORSANO (usa)
Joe McPhee : saxophone
Chris Corsano : batterie

Fantastique proposition duo-rencontre, entre un vétéran légendaire et historique du free-jazz black ricain, Monsieur Joe McPhee au saxophone en personne (71ans !) , et le plus doué batteur feu furieux de sa génération, le fabuleusement ravageant Chris Corsano.

Attendons nous à une session libertaire pyromane de haut calibre et immense niveau. Un, dans le genre, régal-cadeau de premier ordre. Combustion maximale, virtuosité frondeuse et free music absolue. Plus qu’un must, une rencontre générationnelle historique. Immense !

JOE MCPHEE
Né à Miami en 1939, Joe McPhee a commencé à joué de la trompette à l’âge de 8 ans. A partir de la fin des années 60, il a travaillé avec une grande varité d’instruments (toutes sortes de saxophones, clarinettes, trombonne, piano...). Influencé par John Coltrane, Albert Ayler et Ornette Coleman, Joe McPhee est l’un des esprits libres et transgressifs les plus révélateurs en remodelant les formes et les vocabulaires du jazz et d’autre aires. Il a travaillé avec quelques uns des musiciens les plus aventureux de sa génération, des gens avec une même esthétique et intérêts spirituels vers le vibrant et l’inconnu, la crème de la crème de la scène jazz européenne et américaine, mais également avec l’avant-garde de la musique électronique des années 70 (avec la pionnière Pauline Oliveros notamment). La carrière de McPhee contient plus d’une moité de siècle de rencontres musicales historiques, avec un nombre innombrable de disques, notamment sur le prestigieux label suisse HatHut, créé précisément au départ pour enregistrer la musique de McPhee. Il reste aujourd’hui, tout comme par le passé, une référence majeure de la marche du jazz vers de nouveaux territoires.

Présence & personnage historique !

CHRIS CORSANO
L’une des plus significantes caractéristiques de quelques unes des musiques les plus créatives de ce début de XXIème siècle, est, comme la fusion jazz-rock des années 70, la coalition pleinement développée du free-jazz des années 6o et des vocabulaires libertaires spirituellement alignés. Nous voyons le rock, le psychédélisme ou le minimalisme fusionner avec les mondes de John Coltrane ou d’Albert Ayler, donnant naissance à de nouvelles avenues lexicales de formes d’expression non-idiomatiques. Chris Corsanno, en tant que batteur, est probablement le premier vrai exemple de cette « musique totale ». Ayant collaboré avec des musiciens aussi distingués que Paul Flaherty, Thurston Moore de Sonic Youth ou Björk, il a développé un langage percussif d’une extraordinaire amplitude et aux ressources infinies. Il est capable de générer un récit à partir d’une extase permanente, menant la plainte éternelle des saxophonistes et souffleurs des années 60 à sa conséquence logique : un suprême hurlement continu, nous émerveillant avec les résonances et toutes les possibilités plastiques/acoustiques de la peau sur son kit. Capable d’interaction dans les cadres et vocabulaires les plus disparates (avec un large intérêt pour plusieurs formes musicales), il ne cesse jamais d’être profondément affirmatif dans son langage, et est un virtuose aussi absolu que charismatique. Il est en même temps l’un des improvisateurs les plus nobles et généreux de ces dernières décennies.

Plus d’infos :
Joe McPhee : http://www.joemcphee.com
Chris Corsano : http://cor-sano.com/