mercredi
25
mai
2011

KEVIN DRUMM/TOM SMITH

Concert

La cave12 à l’ECURIE (#216)

ILÔT13 - 14, rue de MONTBRILLANT

MERCREDI 25 MAI - 21h00 (concert 21h30 !)
- No Noise No Heroes : Genre Is Obsolete -
KEVIN DRUMM/TOM SMITH (usa)
Kevin Drumm : dispositif électronique
Tom Smith : voix

Attention, concerto-no-noise. Ou ? Difficile à savoir. Ce qui est sûr, c’est que cette affiche met en scène deux des plus fabuleux anti-héros affirmés de la scène (noise ?) expérimentale underground américaine de ces dernières décennies. Anti-héros reconnus comme de véritable héros de part la planète "bruit". Doit-on encore présenter Kevin Drumm ici ? Ce sauvage-génie, capable du bruit le plus décapant comme de la retenue la plus… bruitiste. Aperçu à la cave12-nomade en janvier dernier avec le pape du réductionniste Radu Malfatti, Kevin Drumm avait surpris tout son monde avec une contribution d’une retenue exemplaire et au fourmillement-bouillonnement sonore magistral. Non plus "noise de chambre", du "faible noise d’insecte" peut-être…. un bruissement hyper dense-touffu en tout cas, laissant la place belle au silence du trombone de Malfati. Une leçon d’intelligence extrême et la preuve de l’immense musicalité de ce formidable musicien qu’est Kevin Drumm.

Ce soir, avec l’un des screamers-vocalistes les plus affolant-provocant-effrayant de la scène underground ricaine. L’habité-possédé Tom Smith, leader-chanteur des culte-combo rock-noise To Live And Shave In LA et Pussy Galore.

A eux deux, une page d’histoire incontournable de l’Amérique soniquement dérangée, abrasive, incorruptible, détonante, anti-mode, anti-genre, anti-fétiche, anti-market, anti-conformiste-underground, provocante, virulente, énervée et intelligente. L’Histoire d’en bas, essentielle.

Et leur duo alors ? Noise ou pas ?
Inscrit dans une farouche réflexion/réaction face à l’étiquette et au genre "noise", que les deux considèrent comme un fourre-tout esthétique au sein duquel se glisse aujourd’hui tout et surtout n’importe quoi, un genre branché-pratique pour encanailler les bourgeoisies institutionnelles et alternatives, ou se donner un genre faussement rebelle, les deux, fort de ce sentiment, crachent haut et fort dans la soupe, clamant que le noise n’existe pas/plus ou qu’il est complètement vicié par le "phénomène de mode". Au départ, l’idée de leur duo était de faire du coup de l’anti-noise … soit une voix murmurée et un bourdon électronique à peine perceptible. Mais vu le contexte nomade de la cave12 actuelle, où le bruit de l’extérieur empêche les 3/4 du temps toute forme de silence musical, les deux nous ont esquissé la possibilité d’un concert finalement d’une virulence sonore à s’accrocher les tripes au plafond.

Quoi qu’il en soit, la venue de ces deux "monstres", promet son tenant d’intensité. Qu’elle soit murmurée, performative, exultée, saccadée, chaotique ou le tout à la fois, la joute risque d’être à la hauteur des personnages : incompromise, actionniste, foncièrement radicale et expérimentale dans le sens le plus pur du terme.

Genre Is Obsolète.

KEVIN DRUMM
Kevin Drumm a produit à la fin des années 90 l’une des musiques les plus belles et révolutionnaires qui n’ait jamais été faites à partir d’une guitare à plat et d’électronique au sein de la scène improvisée. Son impact fut encore plus grand lorsqu’il offre au début des années 2000 l’une des plus étonnantes approches noises jamais réalisées. Une haute, très haute qualité musicale, à l’approche complètement imprévisible, par un musicien évitant comme personne d’autre, le carriérisme, l’auto-publicité et le fétichisme.

TOM SMITH
Tenter de décrire la liberté-actionniste musicale de Tom Smith relève de la gageure. Repoussant les limites de la classification, explosant littéralement les genres depuis plus de 20ans, Tom Smith (du légendaire combo Pussy Galore de Jon Spencer et de To lIve And Shave in LA) a enregistré plus d’une centaine de disques aussi férocement frappés les uns que les autres. Plus de 20 ans d’irrévérences post-dada, genre Xenakis rencontrant Jacques Brel, remixé par Costes sous peyotl. Ou bien d’autres choses encore. Ou peut-être la fin ultime de la Musique. Incatégorisable et un bon direct pour l’Asile. Bref, insane, culte & YES !

plus d’infos : http://www.toliveandshaveinla.com/kdts2011_home.htm