mercredi
11
mars
2009

NEPTUNE

Concert

La cave12 à l’ECURIE (#81)

ILÔT13 – 14, RUE DE MONTBRILLANT

MERCREDI 11 MARS – 21h00 (concert 21h30 !)
NEPTUNE (usa)
Jason Sanford : guitare baryton, harpe de printemps, basse lamellophone, oscillateurs contrôlés au pied, voix
Mark Pearson : guitare baryton, oscillateurs, synthétiseur-interrupteur de lumière, percussion, batterie, voix
Daniel Boucher – batterie, floor tom amplifié, pipe xylophone, synthétiseur, voix

Retour de Neptune à la cave12-nomade, ce trio de ferrailleurs punkoïdes-fous, inventeurs d’instruments-sculptures métalliques visuellement impressionnantes et desquels jaillissent riffs électriques, rythmes industriello-tribaux et autres clameurs de rock-energy pure.

Les origines de Neptune remontent à 1994, lorsque le sculpteur/musicien Jason Sanford forgea de lourdes et menaçantes guitares et batteries à partir de scies circulaires, de courroies, de réservoirs d’essence, de bidons d’huile, de pièces de vélo, de caisses diverses et de toute une armada/mélange de métal aigu trouvé dans des poubelles et décharges. Depuis, le groupe a tourné de plus en plus régulièrement aux States et en Europe, affinant leurs sons, leurs instruments fabriqués et leurs morceaux garage-rock-industriel, se forgeant une solide réputation de performers intenses. On aime souvent dire de Neptune qu’ils rockent comme The Fall, qu’ils clashent comme Neubauten qu’ils dronent comme Faust avec des chansons sur lesquelles on peut presque danser.

En 2006, Neptune est signé par l’important et culte label américain Table of The Elements (Rhys Chatham, Tony Conrad, Faust, John Cale, Zeena Parkins, Jonathan Kane (l’ex-batteur des Swans), etc..).

Un gros malstrom musical, sculptural, scientifique, ferrugineux, électrique par trois machinistes industriels : d’une inventitvité continuelle et possiblement sain. Effet post-apocalyptique de métal, de fer, de câbles, de rouille, de rivets, de boulons, etc… garanti. Destruction maximale-spirit pour des concerts nerveusement agités. Neptune ne jouent pas de leur instruments inventés – ils se battent avec, comme une meute de golems mécanisés…

Neptune rocke ! Durement et explosivement. Surtout en concert. Donc , acte !

Plus d’infos :
http://www.neptune-band.com/