dimanche
21
janvier
2018

TOMOMI ADACHI & ANAÏS TUERLINCKX DUO + JASON KAHN SOLO

Concert

DIMANCHE 21 JANVIER - 21h00 (concerts 21h30 !)

- RRROARRING/THUNDERRRING HARSH_DYNAMICS PROCESSED INSIDE PIANO & VOICE DUO + VOICE/SLIDE GUITAR CAPTIVATING PRIMAL INSTINCT EXPLORATIONS SOLO -

TOMOMI ADACHI & ANAÏS TUERLINCKX DUO (Japon/Belgique)
Tomomi Adachi (Japon) : traitements live, voix
Anaïs Tuerlinckx (Belgique) : inside piano
+
JASON KAHN SOLO (USA)
voix & slide resonator guitar

Excellent duo extrêmement bruitiste-noise, la paire entre le traiteur sonore japonais TOMOMI ADACHI & la chirurgienne pianistique belge ANAÏS TUERLINCKX se construit autour du son d’un piano préparé et prend un furieux-malin plaisir à explorer les extrêmes en exacerbant, oh yeah, les dynamiques agressives, les drones sombres et les sonorités hautement métalliques sauvagement produits par ANAÏS TUERLINCKX puis traités/maltraités & rediffusés en live par le pirateur/bizuteur japonais TOMOMI ADACHI par le biais d’une multitudes de micros-contacts posé à l’intérieur même du piano.

Le tout donne corps à des à-coups/monstruosités sonores tonitruantes puissamment palpitantes, stridentes, crissantes, grinçantes et clashantes à souhait, une masse hyper dynamique de tensions/textures brutes et fracassantes, emplies de voix et de métal ou comme le cri/chant des entrailles même d’un piano devenu Léviathan.

Fort, vrombissant et un excellent/excitant travail_yeah !

Et en première partie de soirée, les décidément de plus en plus surprenantes/inattendues tribulations de l’américain résidant à Zürich Jason Kahn, immense habitué de la cave12 si il en est et pour cause : cet insatiable explorateur musical ne cesse de se réinventer continuellement, nous surprenant à chacune de ces propositions en nous prenant royalement à chaque fois à contre-pied. Intéressé depuis quelques temps par des explorations/logorhées/rââââles vocaux à même le corps et de manière totalement brute/instinctive, il s’accompagne maintenant d’une slide guitare résonnante pour donner corps à une sorte de plus abstrait profondément primitif/primal, comme si Derek Bailey s’était acoquiné avec le bluesman du Delta, Son House. Intense et brûlant, Jason Kahn approche sa voix et sa guitare de manière autodidacte et non « entraînée », comme un musicien noise joue avec ces pédales d’effets et des objets électroniques défectueux emplis d’erreurs/accidents, cherchant les sons « entre » les sons, les vibrations cassées et les structures s’effondrant pour au final habiter l’espace primal d’une voix totalement désintégrée et des cordes de guitares hantées/hantantes.

Là aussi, un captivant/déroutant et fascinant travail pour une parfaite première partie de soirée.

Plus d’infos :
ANAÏS TUERLICKX : https://ausland-berlin.de/anais-tuerlinckx
TOMOMI ADACHI : http://www.adachitomomi.com/n/biography.html
JASON KAHN : http://jasonkahn.net/