mercredi
8
mai
2013

WALTER GROSS + OTOMO YOSHIHIDE + DEVILMAN + CO LA

Concert

La cave12 à l’ECURIE (#335)

ILÔT 13- 14, RUE DE MONTBRILLANT

MERCREDI 08 MAI - 20h30 (premier concert 20h45 surprécises !!!!)
- FULL & TOTALLY CRAZY AVANT-ECLECTICITY EVENING !!! -

20h45 précises :
WALTER GROSS (usa)
freak-noise experimentation
+
21h30 précises :
OTOMO YOSHIHIDE (Japon)
guitare électrique & platines solo
+
22h25 précises :
DEVILMAN (Japon)
Mr D. Fuzzed (aka Dj Scotch Egg) : bass sound system
Dokkebi Q’s Gorgonn : programmation rythmique, dub spirit
Taigen Kawabe : psych-noise freak vocal
+
23h15 précises :
CO LA (Usa)
New Exotica & Avant-Luxury samplig electronica

en super conjonction d’énergie avec Wildrfid Records et Écoutes au Vert

Soirée totalement éclatée/éclectique, née d’un hasard de programmation accidentellement et généreusement/fantastiquement boulimique. Ce soir, c’est plein de chez plein ici, avec 4 actes/sets partant dans tous les sens et une formidable notion d’"éclecticité" tout azimut. Soirée dense et rare de chez rare avec dans le lot, de véritables héros (on pense bien entendu à la présence d’Otomo Yoshihide entres autres), et non, ceci n’est pas un festival en plus. Simplement une conjonction de forces-énergies fonçant sans se poser "trop" de questions pour le plus grand plaisir de nos écoutilles insatiables… Soirée franchement éclatante/étincelante et, dans le genre éclectique, HAUTEMENT recommandée.

ATTENTION, au vu de la densité de la soirée et par respect pour le voisinage, les concerts commencent à l’heure de chez à l’heure et de manière hyper précises. Cf.horaires indiqués ci-dessus. Pour les intéressés, A L’HEURE DONC, NOM DE DIEU !

Ordre de passage :

WALTER GROSS
Maître de la déconstruction et de la réappropriation, l’approche totalement "sans-règles" de l’expérimentation freak-noise de Walter Gross génère des saignées-pagailles percussives agrémentées de voix grungy. Présentant un pan de la délirante scène psychédélique de Baltimore un travers un travail-mosaïque en reconstruction, brisure-cassure et ré-assemblage systématique, Walter Gross déverse le tout avec une intensité-affront capable de tordre et faire totalement tourner nos oreilles et nos esprits.

OTOMO YOSHIHIDE
Retour incroyable et "inespéré" de Otomo Yoshihide à la cave12 (toujours nomade), figure-héros incontournable et ô combien historique de la scène expérimentale japonaise. Fondateur du groupe historique Ground Zero, Otomo Yoshihide est certainement l’artiste le plus reconnu du réseau japonais des musiques expérimentales. Guitariste, platiniste, compositeur et improvisateur, sa musique dépasse les cadres et catégories prévues pour que tout soit rangé à sa place. Avec plus de 200 références discographiques, Otomo est un workhaholic infatigable, arrivant TOUJOURS à surprendre et capable de débarquer là où on l’attend le moins. La liste de ces collaborations est infinie, mais on peut citer au hasard Sachiko M, Jim O’Rourke, Christian Marclay, Keith Rowe, Toshimaru Nakamura, John Zorn, etc, etc, etc..........
Profondément touché et bouleversé par la catastrophe de Fukushima, Otomo Yoshihide a passé ces dernières années à s’impliquer corps et âmes DIRECTEMENT sur place avec les victimes de la catastrophe, œuvrant sas relâches à des interventions artistico-sociale-humanitaire, par le biais de conférences, ateliers, organisations d’évènements, sensibilisations auprès de l’opinion publique, interpellations politiques, etc, etc… ayant annoncé qu’il ne tournerait plus et ne donnerait plus de concert hors du Japon pendant un long moment. Le retour-apparition de Otomo ici, pour une série de concerts-dates solos rares sur le sol européen, relève donc du plaisir-jouissif-honneur le plus profondément immense pour nous en tout cas.

EééééNOOOORME musicien-activiste, à l’intégrité-plénitude la plus pure et la plus en phase avec l’environnement direct, "improvisant" sur le moment de manière tout simplement magistrale et capable de absolument tout (comme de jouer de la guitare électrique et des platines en même temps comme il suggère que c’est peut-être ce qu’il fera ce soir ici), chaque concert de Otomo Yoshihide est un évènement en soi. Et au vu de la rareté de ces apparitions actuelles, l’évènement devient miracle. Otomo est de retour à Genève pour un soir. On en pleure déjà. Pour les amateurs, concert quasi "obligatoire".

DEVILMAN
Formant de nouveaux terrains pour une musique BASS NOISE, Devilman est composé de trois individus récoltés au sein d’une secrète organisation underground avec aux avant-poste les énormes basses du mystérieux Mr D. Fuzzed (plus connu sous le nom de DJ ScotchEgg) et les chevauchées féroces des programmations rythmiques de Dokkebi Q’s Gorgonn. Distillons cela au travers de la voix freaké-psyché-noise deTaigen Kawabe et nous obtiendrons un son difficile à ignorer, faisant irrésistiblement balancer la tête de manière abrasive, contagieuse et expansive. Du noise infléchi e live par un gros-GROS esprit de "dub-destruction". Tirant leur nom d’un comic/animation japonais légendaire, le trio assume leur influence, créant une bande son d’un monde totalement renversé/renversant.

CO LA
Projet solo du producteur Matt Pappich, étrange explorateur d’une musique électronique basée pratiquement uniquement sur le sample et auteur de deux albums-perles-sucreries-lounge-zarbi acclamées par les critiques spécialisées sorti dur les labels NNA Tapes et Software/Mexican Summer. Une approche exubérante, complexe sous ses fausses apparences de simplicité évidente, mélangeant tout azimut tonalité bucoliques implacables, noyaux-saccharines de "tubes" reggae, exotica ou autres groupes 60ies féminins, le tout avec des touches approches élusives et abstraites par moments.
Co La génère une sorte de "nouvelle exotica" luxueuse, genre de musique d’ameublement légèrement décalée au sein de laquelle diverses sources énigmatiques ou carrément reconnaissables sont mélangées/bousculées vers un étonnant point de transcendance pour un résultat par moment imprévisible. Touches carrément dance-floor, doo-wop transformé en House Music obscure, abîmes/gouffres synthétiques, chants/voix obsédantes, pâturages plus apaisants, grosses pointes dub, clins d’oeil à Psychic TV, à la pop mainstream japonaise, éclectisme absolu dans le choix des sources utilisées, créant de véritables mini-mosaïques "dansantes", sensuelles et "immédiates. Entre set dj-sampling et "concert" lounge-bizarre, Co La distillera ses mosaïques dance-floors ou vignettes exotica-luxueuses-atmosphériques en fin de soirée pour une sortie en formes de douces sucreries-sirup agréablement exquises.

Plus d’infos :
WALTER GROSS :
http://www.waltergross.com
OTOMO YOSHIHIDE :
http://www.japanimprov.com/yotomo/
DEVILMAN :
http://www.small-but-hard.com/?page_id=260
http://www.small-but-hard.com
CO LA :
http://meltersdelight.tumblr.com/
http://www.paperandironbooking.com/artists/co-la/