jeudi
10
avril
2014

OREN AMBARCHI/ALAN COURTIS/ENSEMBLE PHOENIX

Concert

JEUDI 10 AVRIL - 21h00 (concert 21h30 !)

- POWERFUL & BIG CONTEMPORARY MUSICAL ENSEMBLE DETOURNEMENT, PART III -

OREN AMBARCHI/ALAN COURTIS/ENSEMBLE PHOENIX (Australie/Argentine/Bâle)

ENSEMBLE PHOENIX
Christoph Bösch : flûte
Nenad Markovic : trompette
Samuel Wettstein : claviers
Aleksander Gabrys : contrebasse
Raphael Camenisch : saxophone
Maurizio Grandinetti : guitare
Daniel Buess : percussion
Thomas Peter : électronique
Christian Frick : sound
&
Oren Ambarchi (Australie) : composition
Alan Courtis (Argentine) : composition

Suite des fascinantes et captivantes explorations/mises au service de ce salvateur Ensemble Phoenix (après Zbigniew Karkowski, Kaspet T. Toeplitz, Jerome Noetinger ; Norbert Möslang) passant commande et se soumettant cette fois-ci aux compositions/créations spécialement conçues pour l’Ensemble de deux autres grands noms essentiels et pivots de la scène expérimentale internationale, l’immense australien OREN AMBARCHI (pour une pièce intitulée The Counterlife)et l’excellent et inarrêtable de versatilité argentin, ALAN COURTIS (pour une pièce intitulée XENANTIOSEMIA.)

Un nouvel et très excitant rdv pour ce large ensemble de musique contemporaine n’ayant cesse de vouloir se frotter à des noms incontournables de la scène expérimentale, noise-électronique & électroacoustique sauvage, cette fois-ci sur la scène plus confinée que celle de l’Usine de notre nouvelle cave12 pour un résultat certainement encore plus compact, dense et tendu que les années précédentes.

Et avec de tels noms au commande (Messieurs Ambarchi et Courtis donc) le résultat ne peut être, comme les autres années, que de puissance incommensurable. Nouvelle affiche sur-alléchante pour les amateurs concoctée par ce génial Ensemble Phoenix, pour un nouveau moment-expérience rare, vraiment unique en son genre avec donc deux nouvelles compositions spécialement créées pour l’occasion.

Un résultat certainement total, voire soniquement magistral en vue pour donc la suite des explorations soniques de l’Ensemble Phoenix.

Pour les amateurs, extrêmement recommandé.

ENSEMBLE PHOENIX BASEL

L’Ensemble Phoenix Basel n’a plus besoin d’être présenté à Bâle : ensemble en résidence à la Gare du Nord, il collabore régulièrement avec le Théâtre de Bâle pour les productions musicales et de danse. Il est l’invité régulier depuis 2002 du festival de Lucerne et les concerts organisés à Gare du Nord attestent que l’Ensemble EST la meilleure enseigne à Bâle lorsqu’il s’agit de musique contemporaine. Son attirance pour des créations, des collaborations avec d’autres ensembles de musiques contemporaines, et sa recherche dans le domaine expérimental ont forgé sa réputation.

On ne s’étonne donc pas que l’Ensemble Phoenix Basel soigne ses contacts tant avec des compositeurs académiques de la musique contemporaine qu’avec des artistes de la scène expérimentale et noise. On peut citer pour exemple John Duncan, Phill Niblock, Zbigniew Karkowski, Kasper T. Toeplitz, Jerome Noetinger, Norbert Moslang et donc, en l’occurrence, ce soir, s’autres titans en la personne de Oren Ambarchi et Alan Courtis pour un travail en collaboration directe : deux pièces de ces compositeurs seront développées et jouée au terme d’une semaine de résidence et de répétition à Bâle.

Musique contemporaine/expérimentale de grande puissance/calibre à la cave12 ce soir. On le répète, pour tout amateur, occasion rare et totalement inédit.

Oren Ambarchi
Compositeur et multi-instrumentaliste avec un long intérêt pour la transgression et transcendance d’approches instrumentales conventionnelles, le travail d’Oren Ambarchi se focalise principalement sur l’exploration de la guitare, re-guidant l’instrument vers une zone d’abstraction extra-terrestre où il n’est plus facilement identifiable en tant que tel. Au lieu de cela, il devient un laboratoire pour des investigations soniques étendues.

Les travaux d’Oren Ambarchi sont des "formes de chansons" hésitantes et tendues localisées dans les fissures de plusieurs écoles : démarches et traitements électroniques modernes ; improvisation et minimalisme ; chanson silencieuse et pensive ; la trompeuse simplicité et les suspensions temporelles de compositeurs tels que Morton Feldman et Alvin Lucier ; et la physicalité de la musique rock, ralentie et dénudée jusqu’à l’os, rendue abstraite et remplacée par du pur signal.

Ambarchi travaille à partir de constructions et paramètres simples ; explorant une idée sur une durée prolongée et taquinant patiemment toutes les nuances et implications de chaque texture, du phénomène de la somme et différence des tons, s’occupant avec attention des arrangements qui se démêlent en douceur et des mélodies peu avenantes qui lentement trouvent leur chemin à travers de variées permutations… le tout résultant en des compositions se déployant patiemment avec un impact cumulatif et d’un autre monde.

Ambarchi a performé et enregistré avec une hallucinate palette d’artistes essentiels de la scene expérimentale internationale, dont notamment Christian Fennesz, Otomo Yoshihide, Pimmon, Keiji Haino, John Zorn, Voice Crack, Jim O’Rourke, Keith Rowe, Phill Niblock, Gunter Muller, Evan Parker, z’ev, Toshimaru Nakamura, Peter Rehberg, Merzbow, etc, etc… Depuis 2004, Ambarchi travaille régulièrement avec le combo d’avant-métal Sunn 0))).

Pendant 10 ans, il a également été le co-organisateur du Festival What Is Music ? avec Robbie Avenaim, le plus grand festival australien dédié aux musiques expérimentales et a récemment co-produit une série télévisée dédiés à la musique expérimentale appelée Subsonics.

Ambarchi a réalisé de nombreux enregistrements sur de très importants labels de la scène expérimentale, notamment sur Touch, Southern Lord, Table of The Elements, Tzadik, etc… Il a été primé en 2003 au Prix Ars Electronica pour son enregistrement live Triste, dans la catégorie musique digitale. 


L’un des plus importants musiciens de la scène avant-gardste australienne actuelle.

Alan Courtis

(aka Anla Courtis, Courtis, etc) est né à Buenos Aires, Argentine en 1972. Membre fondateur des Reynols, groupe de folie surréaliste mythique avec plus de 100 enjregistrements au compteur, il a tourné intensément tout autour du globe (japon, Europe, Usa, Amérique Latine) et a collaboré avec une multitude infinie de grands noms de la scène expérimentale internationale, dont : Pauline Oliveros, Lee Ranaldo, The Nihilist Spasm Band, Damo Suzuki (Can), Makoto Kawabata (Acid Mothers Temple), Eddie Prevost (AMM), Mats Gustafsson, KK Null, Sir Rick Bishop (Sun City Girls) ,Yoshimi P-Wee (Boredoms), Masonna, Günter Müller, Jason Kahn, Toshimaru Nakamura , Solid Eye (L.A.F.M.S.), Thomas Dimuzio, Rudolf Eb.Er (Rünzelstirn & Gurgelstock), Kouhei Matsunaga, MSBR, Seiichi Yamamoto (Boredoms), Yoshida Tatsuya (Ruins), Tabata (Zeni Geva), Tetuzi Akiyama, Lasse Marhaug, Ashray Navigations, Michael Snow, Uton, Birchville Cat Motel, Culver, Dan Warburton, Andrey Kiritchenko, Stylluppsteypa,The New Blockaders, Avarus, Kemialliset Ystävät, etc, etc, etc…

La musique de Courtis a toujours un fort sens expérimental et est usuellement basée sur des techniques de hautes-habilités de manipulations spontanées de sons préparés, d’interventions sur cassettes/bandes, de traitements d’enregistrements environnementaux, d’électronique live, d’objets, de cymbales, de synthétiseurs, d’outils informatiques, de jeu traditionnel (acoustique et/ou électrique) d’instruments "normaux" ou totalement inventés, etc, etc…

Il est à juste titre considéré comme l’un des musiciens les plus infini de la scène expérimentale internationale actuelle.

Plus d’infos :
ENSEMLE PHOENIX :
http://www.ensemble-phoenix.ch/

OREN AMBARCHI :
http://www.orenambarchi.com/

ALAN COURTIS :
http://en.wikipedia.org/wiki/Anla_Courtis