lundi
8
juin
2009

LE DÉPEUPLEUR + PHROQ

Concert

La cave12 au KAB (#28)

USINE – 4, PLACE DES VOLONTAIRES

LE DÉPEUPLEUR (Pologne/France)
Zbigniew Karkowski (Pologne) : ordinateur
Kasper T Toeplitz (France) : ordinateur
+
PHROQ (ch)
Dispositif électronique

Que dire ?
Voici certainement l’un des duos (LE duo ?) le plus monstrueusement puissant au monde en terme de déflagrations sonores sur-noise. La classe et la maestria absolue, qui, quand en forme et « bien luné » est capable d’atteindre des points bombastiques de torrents sonores de total non-retour.
Fooooort (ce qui ne veut pas dire agressif) Le Dépeupleur, c’est la rencontre/duo/confrontation magistrale et confondante entre deux Maîtres du langage sonore pur, le son dans sa potentialité de Force Tellurique la plus extrême : le titanesque/gigantissime Zbigniew Karkowski d’un côté et le tentaculaire/expert/enfant terrible Kasper Toeplitz de l’autre.

Que dire ?
Qu’on a déjà reçu ces personnages ici ? Oui.
Que le dernier passage de Zbigniew à la cave12-nomade l’année passée avec Tetsoue Furudate s’est soldé par l’un des plus intenses et fabuleux concerts que la cave12 ait jamais connu au cours de ces 20 ans d’existence ? Oui. Le public présent ce soir-là se souviendra longtemps de cette claque/leçon de son pur, déversé avec une maîtrise et urgence rarement perçue ici, massant le corps, les oreilles… autant que les pupilles et les narine avec cette image et odeur d’apocalypse total envahissant la Théatre de l’Usine. L’un des immenses concerts de ce début de siècle. Dans le genre ce fut un Sommet.

Bon, on a déjà tout dit, écrit sur Karkowski ici. Et pourtant, après chaque passage chez nous, la baffe est plus grande. C’est comme s’il n’y avait pas de fin à l’exploration du son, version Haute-Puissance. Pas de redites, juste une expédition infinie et exponentielle dans les méandres des immenses possibilités sonores version grosse fréquence. Mais jusqu’où peut-il aller ?

Avec Toeplitz, Le Dépeupleur donc. Livre de Beckett énigmatique proposant un monde en réduction – l’intérieur d’un cylindre sans fenêtres ni issues où se meuvent deux cents “ corps ”, hommes, femmes et enfants. Sans début, ni fin.
Peut-être une bonne description des mouvements/chocs/entrechocs/blocs, etc.. se déployant dans la forte musique de ce duo sévissant depuis 1999.

Intense, monolithique, oscillations de fréquences extrêmes, déferlement fractal, vagues de bruits blancs, etc… On le sait, ces deux personnages sont imprévisibles et indomptables. A l’image de leur langage musical pouvant atteindre le plus immense des paroxysmes.

Le Dépeupleur, donc, pour une expérience auditive ET sensorielle ultime.
Nous touchons là à l’Absolu.
Transperçant et Monumental !

Et en première partie, notre noiseur national, PHROQ, invité par Karkowski lui-même, pour un set oscillant entre vibrations diverses, feedback et des situations de sono-stress pour une réjouissante rentrée en matière.

Plus d’infos :

Le Dépeupleur :
http://www.sleazeart.com/LE_DEPEUPLEUR.html

Phroq :
http://www.phroq.com/