dimanche
5
décembre
2010

DONEDA-KOCHER-WOLFARTH + WILL GUTHRIE SOLO + DAVID THOMAS SOLO + VOLCANO THE BEAR + WHITE MAGIC

Concert

La cave12 au Festival Face F

Theatre de l’Usine - 11, rue de la Colouvrenière

-  !!! 5 avant-concerts !!! -

DIMANCHE 05 DECEMBRE - 18h30 (premier concert : 19h00 précises ! - petite restauration sur place possible)

Ordre de passage présumé (sous réserve) :

DONEDA-KOCHER-WOLFARTH (France/CH)
Michel Doneda (France) : saxophone soprano
Jonas Kocher (Ch) : accordéon
Christian Wolfarth (Ch) : percussion
+
WILL GUTHRIE SOLO (Australie)
"THIS IS NOT A DRUM SOLO"
batterie. percussion
+
DAVID THOMAS SOLO (from Père Ubu, Usa)
"GHOST LINE DIARIES"
chant, spoken word, melodeon, électronique
+
VOLCANO THE BEAR (Uk)
Aaron Moore : voix, trompette, cassettes, batteries, jouets divers
Daniel Padden : claviers, clarinette, voix, guitare acoustique
+
WHITE MAGIC (usa)
avant-psych-combo

en collaboration avec le Festival Face F
http://www.festivalfacez.ch/

Dimanche-tuerie pour les amateurs d’explorations sonores avancées tout azimut, avec pas moins de 5 concerts, partant de l’acoustique détourné-pointillisme virtuose du trio Doneda/Kocher/Wolfhart pour se finir en feu d’artifice psychédélique avec White Magic, avec auparavant un détour par un non-solo de batterie trance-gnawa (Will Guthrie), la poésie ubuesque (avec la voix et présence terrassante de Monsieur Père Ubu himself, l’écrasant David Thomas) et le fabuleux "death-folk" labyrinthique-performatif des géniaux Volcano The Bear.

Le tout dans le parfait-cadre acoustique du Theatre de l’Usine et en collaboration avec le Festival Face F.
Un extraordinaire éventail sonore décliné en 5 actes, aussi riche que diversifié-complémentaire avec en scène des acteurs reconnus sur toutes les scènes expérimentales internationales, chacuns dans leur domaine.
Un superbe dimanche cadeau pour toute oreille avide de curiosité-qualité, et quel voyage-soirée en perspective !

Vu le nombre de concerts, début à 19h00 précises.
A l’heure, donc, et oui, on pourra pique-niquer sur place.

DONEDA-KOCHER-WOLFARTH (F/CH)

Ce trio à l’instrumentation peu ordinaire a développé une sensibilité particulière pour les nuances et un sens aiguisé de la forme et de la durée. Les trois musiciens explorent avec acharnement le son et ses multiples déclinaisons, passant de subtiles et complexes superpositions de timbres à des éclats brusques et intenses.

Michel Doneda
Né en 1954, il commence la pratique du saxophone soprano à l’âge de quinze ans en jouant dans des orchestres de sa région natale. Au début des années 1980 il va multiplier les rencontres et les collaborations : Louis Sclavis, Fred van Hove, John Zorn, Lol Coxhill,Joëlle Léandre, Elliot Sharp, Mats Gustafsson, Sonic Youth, etc, etc… Figure-montagne-poétique, il est impliqué depuis de nombreuses années dans la scène internationale de l’improvisation et a voyagé et joué en Europe, Afrique, Japon, Russie, Canada, USA, Amérique du Sud ; rencontrant partout des artistes concernés par cette pratique. Cette transversalité, marquée par une ouverture à la diversité, a façonnée sa voix unique et résolument contemporaine et en fait un musicien essentiel et incontournable de la scène internationale. 

Jonas Kocher
Né en 1977 . Etudie l’accordéon classique et joue dans de nombreuses formations de musique improvisée en Suisse et à l’étranger en tant qu’accordéoniste et musicien électronique. Jonas Kocher a développé depuis quelques années des modes de jeu très personnels à l’accordéon. À l’aide de préparations et objets, le son de l’instrument est enrichi et élargi. L’instrument est traité dans sa globalité tel un générateur de sons électroniques. Concerts et collaborations régulières avec des musiciens tels que Urs Leimgruber, Peter Evans, Michel Doneda, Thomas Lehn, Olivier Toulemonde, Christian Weber, Christian Wolfarth, Hans Koch, Ensemble Rue du Nord, etc, etc..
Autodidacte dans le domaine de la composition. Ecrit régulièrement pour différents ensembles, réalise des projets interdisciplinaires et compose régulièrement pour des Hörspiel ainsi que pour le théâtre.

Christian Wolfahrt
Christian Wolfarth est né en 1960 à Zürich. Volontiers arythmiques et carillonnantes plutôt que contondantes et martelantes, les percussions de Wolfarth s’égrènent en myriades de sonorités dispersées au gré des aléas de l’improvisation. De la batterie pour une musique concrète... Intense et subtil. Christian Wolfarth est percussionniste, ancien élève de Pierre Favre et grand amateur de textures sonores.
Il a collaboré avec John Butcher, Bertrand Denzler, Malcolm Goldstein, Tomas Korber, Annette Krebs, Urs Leimgruber, Paul Lovens, London Improvisers Orchestra, Evan Parker, Lê Quan Ninh, Alex von Schlippenbach, Christian Weber, etc, etc...

Plus d’infos :
DONEDA : http://puffskydd.free.fr/neda
KOCHER : http://www.jonaskocher.net
WOLFHART : http://www.ch.wolfarth.ch.vu

WILL GUTHRIE 
(THIS IS NOT A DRUM SOLO)

Un non-solo de batterie se voulant une modulation de divers rythmes allant et venant. Le tout : très fort, très énergique, très physique et très intense, par l’une des pièces maîtresse de la scène expérimentale australienne et excellent, très excellent batteur.
Le challenge de Will Guthrie ce soir, pour un set donc très particulier et encore une fois très physique ; rassembler d’un seul coup toutes ces influences éparpillées : la tradition, la pulsation conflictuelle, squarepusher, cecil taylor, tim goldie, art ensemble of chicago, whitehouse, l’indépendance, la dépendance, l’interdépendance, l’abstraction, la conduite en état d’ébriété, noonah, la polyrythmie, henry threadgill, PiL, jerome noetinger, the ames room, the necks, gravel rash, le tribal, le flamenco, caboose, le free-jazz, l’improvised music’, l’improvisation, l’Appalachian music, les structures compositionnelles , les guides pour improviser, l’élasticité, l’électroacoustique, l’acoustique, la tape music, le "loud", le long, le "strong", l’heavy trance, l’explosivité, l’énergétique, la virtuosité, "just the drums", le west african pop, le rigide, otomo yoshihide, le "slowly elvolving", etc, etc…

Un fucking programme pour une fucking intervention en perspective…

Batteur et percussioniste australien, Will Guthrie travaille dans différents styles et domaines musicaux : musique improvisée, expérimentale, jazz, rock, composition, électro-acoustique etc. Il a produit plusieurs disques en solo ainsi qu’ avec d’autres artistes et a joué dans divers festivals ou scènes en Europe, Asie et Océanie. 
Il a étudié la musique et l’improvisation au The Victorian College of The Arts (Melbourne, Australie), et a commencer à jouer professionnellement à l’âge de 17 ans dans dans différentes musiques et courants musicaux jazz, rock, hip-hop, musique africaine, flamenco, avec des danse et theatre. En 1997 avec le guitariste Ren Walters il commence à organiser des concerts hebdomadaires : séries Improvised Tuesdays, maintenant connu comme The Make It Up Club dédié aux musiques expérimentales et improvisées. En France à Nantes il fait partie de l’association Cable# qui organises des concerts régulièrement et un festival chaque année. 
Il joue solo ou dans THE AMES ROOM (avec Jean-Luc Guionnet et Clayton Thomas), ELWOOD & GUTHRIE (avec Scott Stroud) et a collaboré ou collabore aujourd’hui fréquemment avec Ferran Fages, Jean-Philippe Gross, Anthony Pateras, Keith Rowe, Jerome Noetinger, Jean-Luc Guionnet, Clayton Thomas, Robbie Avenaim, Jim Denley, etc, etc..
Il s’occupe également d’un label de musique expérimentale : ANTBOY MUSIC. Il habite et travaille à Nantes.

Plus d’infos : http://www.antboymusic.com

DAVID THOMAS (from Père Ubu)
Figure/leader iconique et légendaire d’un des plus grands groupes de vrai rock de la planète (Père Ubu), David Thomas a passé les 30 et quelques dernières années sa vie à re-écrire les règles de la musique populaire que ce soit au sein de Père Ubu donc ou au sein d’autres projets aux facettes aussi multiples que variables et intenses. Véritable culte vivant incarnant l’un des personnages les plus importants, influents, créatifs et incorruptibles/incompromis de l’Histoire Musicale, penseur, poète et vecteur/provocateur de l’esprit punk dans ce qu’il a de plus pur/vrai et insoumis, la présence de David Thomas ce soir ici relève de l’évènement majeur. Une chance inouïe de pouvoir se confronter en solo au personnage écrasant d’intensité qu’est David Thomas et à cette voix, unique et pénétrante que tout sérieux-véritable amateur de rock devrait connaître par coeur. Essentiel, révolutionnaire et historique. Ce soir, David Thomas intercalera spoken words habités tirés de "Ghost Line Diaries" et de chansons tirées de son immense répertoire accompagné au mélodéon (accordéon diatonique) et à l’électronique. Sailor David Ubu est là ce soir, et on ne vous le cache pas, vu l’importance du personnage, on est morts de trac/peur !
Rien que pour lui, on se déplace.

Plus d’infos : http://ubuprojex.net/bio.html#dt

VOLCANO THE BEAR 
"VOLCANO THE BEAR a produit l’une des plus fines, belles et sauvages musique anglo-saxonne de ces 10 dernières années, sur disque ET sur scène…" - THE WIRE

Volcano The Bear set sans aucun doute le groupe avant-gardiste anglais le plus robuste/substantiel mais ne nous laissons pas avoir par cette classification trop évidente, leur musique se refusant à être classifiée justement. Leur influences incluent clairement des immenses noms tels que THIS HEAT, SUN RA, ALBERT AYLER et FAUST, mais aussi des relents de vieux folk, de musique contemporaine, de musique concrète et même de free-jazz ; en fait, le spectre entier du charme spécial de VOLCANO THE BEAR se déploie uniquement dans leur unique, souvent chaotique concerts live : une musique improvisée aussi sérieuse et drôle que la vie. Une approche à l’humour très anglais et extravagante/complètement libre de la musique expérimentale.
Du très grand art.

Plus d’infos :
http://brainwashed.com/vtb/
http://www.myspace.com/volcanothebear

WHITE MAGIC
Formé en 2003, White Magic allie le lyrisme enchanteur de la compositrice Mira Billotte avec des contributions stellaires de Doug Shaw, Jim White (Dirty Three), Tim Koh et Tim Dewit (Gang Gang Dance). Après un certain nombre de concerts autour de Brooklyn et New York, ils ont été nommés meilleur nouveau groupe par The Village Voice et le Time Out New York. White Magic a tourné aux Etats-Unis et en Europe avec des groupes tels que Sonic Youth, Will Oldham, Joanna Newsom et Animal Collective. En plus de l’EP "Dark Stars », White Magic a publié deux autres nouveaux enregistrements en Octobre 2007 : une session live enregistré en tournée au Royaume-Uni (Southern Records Latitudes Sessions series) appelé « New Egypt » et une version de Bob Dylan “As I Went Out One Morning” pour le film I’m Not There de Todd Haynes.

Plus d’infos :
http://www.dragcity.com/artists/white-magic
http://www.myspace.com/whitemagicmusic