vendredi
29
janvier
20212020

CÉLÉBRATION DE LA MORT DES ICÔNES ICONOCLASTES # 1/6

Concert

EN DIRECT DE RADIO_CAVE12_CONFINÉE (21h00 TAPANTES; https://www.cave12.org/live/ ):

VENDREDI 29 JANVIER – 21h00 tapantes!!!

CÉLÉBRATION DE LA MORT DES ICÔNES ICONOCLASTES # 1/6
(une métempsychose à travers les royaumes connus et inconnus d'Ennio Morricone – par John Menoud)

VOLET 1: GO TO BRAZIL, DANCE, DRINK AND GO FUCK YOURSELF!

EN DIRECT DE RADIO_CAVE12_CONFINÉE (21h00 TAPANTES; https://www.cave12.org/live/ ):

Le 06 Juillet 2020, en pleine pandémie mondiale, s’envolait vers des sphères plus sereines, l’un des plus grands compositeurs et musiciens du siècle passé et présent, l’iiiiiiiiimmense et totalement infini Ennio Morricone.

Coup de faux fracassant nous ayant touché au plus profond de notre cave12 sous_terraine et moribonde_en_attente_de nouveaux_concerts_possibles, tant le personnage fut et reste l’une des figures les plus incontestablement & incompressiblement riches et passionnantes de l’alchimie musicale universelle, consciente ou inconsciente. S’ensuivit des nuits et des nuits d’écoutes solitaires_mini_partagées d’engouffrements_re_plongées/re_découvertes morriconniennes, et ce constat, sautant aux oreilles & cerveau, insoluble: impossible de venir à bout de Morricone. Impossible de tout connaître, tout assimiler, tout écouter, tant les embranchements/ramifications sont, comme sa musique, tout simplement, infinis.

Dès lors, le désir brûlant (insensé?), de TENTER de faire qqchose autour du Maître, Il Maestro! Et, en ville de Genève confinée, à qui d’autre s’adresser qu’à l’insatiable et amoureux_profond_connaisseur_amateur_spéclaiste (ou spécialiste_amateur, amateur = qui AIME) John Menoud? Lui qui aime et vit Morricone depuis la nuit des temps. Personne. Il n’y a que John Menoud pour pouvoir nous/vous faire plonger, un peu mais massivement/généreusement dans Morricone comme il se doit. Avec une approche/philosophie totalement juste et en phase avec notre esprit cave12_ien et celui, musical en tout cas, d’Il Maestro parce que, même si TOUT LE MODE connait Morricone, il ne se résume pas à une poignée de bande_sons méga_hits/mini_sommet_d’un iceberg_monstre insondable et, par là même, captivant.

Non pas une simple soirée hommage (stupide!), mais bel et bien une célébration, une fête, une continuité, une TRANSMISSION dans nos vies terriennes ici présente & maintenant des Multi_Univers de cet incroyable phénomène_esprit_musical éclatant. Non pas une soirée hommage, mais bel et bien 6 plages/volets/sections échelonnées mois après mois, de Janvier à Juin, avec à chaque fois une approche/focalisation thématique particulière & loooooongue durée.

6 rdv plaisir, régal, célébrations véritables. Une Fête. Une Vie. La Vie. Et bien entendu, comme la Vie, non exhaustive (impossible), mais dense, intense, émouvante, énervante, scandaleuse, explosante, déroutante, surprenante et, surtout, musicale!

RDV rares & bienvenue, à chaque étapes, ici:

6 soirées « psychopompes » de 6 heures chacune en hommage au Maestro, à la Cave 12

« Il faut rétablir un bréviaire de l’au-delà.
C’est une tâche ardue, un travail ou plutôt une sorte de devoir urgent.
Et ceci pour abolir la croyance selon laquelle la mort ne fait pas partie de la vie et plus que tout, pour réduire à néant cette vision néo-libérale, ce mensonge de l’Etat qui tente de faire croire par tous les moyens que la mort est une finalité tragique à laquelle il faudrait pallier en remplissant une vie de « projets » consommables et alignés sur une morale très bien édictée.
Car on meurt à chaque seconde et c’est une joie ineffable.
Et les yeux fermés, nous voyons davantage.

Par les temps qui courent il est bon de se manufacturer des pelles dorées pour aller creuser sous la surface du fumier ambiant. Car la surface est ce qu’elle est.
Elle est constituée de la « cul-ture », c’est-à-dire de celle qui est dominante, qui dicte et assujettit les goûts d’une époque, lesquels d’ailleurs disparaîtront aussi rapidement qu’une pub de Royal Canin. Allons au-delà de cette « culture », qui est la règle, chercher l’exception – car il est de la règle que de vouloir la mort de l’exception.
Et pour cela il faut creuser comme disait Blondin…

Alors dansons avec les morts, conjurons, ritualisons, invoquons dans un même incendie Thanatos et l’érotisation de ce qui nous est occulté. Car l’Art naît de ce qu’il brûle et il faut fermer les yeux pour voir l’invisible.

Ennio « il Maestro » qui n’a presque jamais quitté son appartement à Rome a d’une manière obscure, humble et avec ses mains, transcendé le monde de la musique pour le cinéma et bien au-delà. Tel un magicien iconoclaste.
Car, calqué sur cette « culture » dominante on pourrait dire: tout le monde connaît (du moins de « NOM ») et en même temps personne ne connaît l’oeuvre si ce n’est justement que ou presque à peine dans la surface et même encore au-dessus. Alors plutôt l’oeuvre et pas le « NOM ». Une chasse au trésor dans la mine d’or.

Une métempsychose »

– John Menoud, 24 novembre 2020, le Lieu Noir

A VENIR (dates précises/en cours d’agendage):
FEVRIER :
Italian Pop before Movies Soundtracks
MARS :
Musica Oscura e Assoluta (experiment in terror and beyond the experimental cliché)
AVRIL :
L’âge d’Or – Morricone Legacy in Italy and beyond
(en duo avec Nadan Rojnic)
MAI :
Un strano coltello nel cuore / Orgasmo Sonore: hommage à Edda Dell’Orso et au Giallo
JUIN :
Quello che non avresti mai immaginato possibile: Morricone Marathon
avec le groupe Giallo Oscuro & guests:
Vincent Capes qui viendra exposer des pochettes de disques exceptionnelles, un buffet orgiaque concocté par Leah Babel et Anto all night long and beyond…