dimanche
25
janvier
2009

ROB MILLIS + NICOLAS FIELD/IGOR CUBRILOVIC

Concert

La cave12 à l’Ecurie (#71)

ILÔT 13 – 14, RUE DE MONTBRILLANT

DIMANCHE 25 JANVIER – 21h00 (concert 21h30 !)
! AN IMPROMPTU SUNDAY EVENENING !
ROB MILLIS (usa)
Guitare, voix, électroniques, sons trouvés
+
NICOLAS FIELD/IGOR CUBRILOVIC (ch)
Nicolas Field : batterie, électronique
Igor Cubrilovic : guitare électrique, électronique
+
SLAKBAR IMPROMPTU BAR DJ SET
Foreign Music on tapes, vinyls, cd’s, etc… at the Bar!

Voilà un bien bon dimanche impromptu, avec deux projets/sets/concerts « surprises ». Avec d’un côté, le passionné fouineur-dépoussiéreur sonore hautement éclectique Rob Millis (membre du mystérieux combo américain, Climax Golden Twins) et de l’autre la rencontre impromptue entre deux activistes/avides des curiosités et échanges les plus audacieuses/pertinentes du coin, notre énervé des fûts le plus en verve, Nicolas Field, et le guitariste le plus discrètement volubile/voyageur de la ville, Igor Cubrilovic.
Et dès 21h00, les sélections très spéciales de Foreign Music par notre Slakbar national pour agrémenter le bar de sonorités venues d’ailleurs/du monde entier, étranges, inouïes et foncièrement dépaysantes.

Rob Millis est un passionné des sons poussiéreux. Pour son rare set solo, il improvisera avec justement des « sons trouvés », de l’électronique et une guitare, pour un résultat plutôt ambient dans l’esprit (quelques drones sûrement) mais agrémenté de collage de sons créés en direct, de field recordings, de samples de 78 tours et d’électronique. Le tout enrubanné d’une guitare junk/pourrie aux sons délicieusement crasseux. Et pour couronner le tout, Rob empoignera également une guitare acoustique pour délivrer en chanson quelques vieilles « murder ballads » américaines et d’autres perles folk des années d’avant-guerre. Un fourre-tout intrigant par l’un des membres des Climax Golden Twins, créateur du superbe coffret-compilation de morceaux de 78 tours provenant du monde entier, le VICTROLA RECORDINGS BOX et proche des Sun City Girls, dont l’esprit n’est pas toujours très loin.

Nicolas Field et Igor Cubrilovic, deux activistes intraitables/incorruptibles et infatigables bien connus de par chez nous, avaient tout pour se rencontrer musicalement. Backgrounds certes différents, le duo décrit sa rencontre comme « une osmose évidente de sensibilité commune et de partage. Comme si deux personnes aimaient les livres, mais n’avaient pas lu les mêmes livres et avaient beaucoup à recommander à l’autre, à donner et à apprendre. Lorsqu’ils jouent ensemble, c’est comme s’ils se montraient leurs collections de disques respectives et différentes, à travers une grande multiplicité de style et une excitation commune de voir ce que l’autre va jouer (ou faire écouter). »
Leur musique se veut ainsi une découverte pleine et de tous les instants, un excitation permanente faite de fraîcheur, de sens de l’humour et de ludique. A noter que ce duo à accompagner le Rova Saxophone Quarte lors de la venue de celui-ci à Genève en décembre dernier, et depuis, ce duo n’a cesse de vouloir rejouer ensemble. Pour ce que c’est et par pour autre chose.
En d’autres termes : « le plus excitant des batteurs du coin acoquiné avec l’un des plus intéressants guitaristes du coin ». On nous a dit de ne pas forcément le dire. On n’en pense pas moins, donc on le dit.

Dimanche impromptu fourre-tout et d’expérience sonore et rencontre libre, donc. Dans le contexte actuel de régression absolue des libertés « autres », c’est éminemment bienvenu.
Et que vive l’expérience !

Plus d’infos :

Rob Millis :
http://www.etuderecords.com/robertmillis.htm

Nicolas Field :
http://www.n-collective.com/index.cgi?article=9&dept=people
Igor Cubrilovic :
https://soundcloud.com/igor_cubrilovic