dimanche
30
novembre
2014

ASPEC(T) + LEON - KTT + MONNO

Concert

DIMANCHE 30 NOVEMBRE - 20h30 (début 21h00 !)

- ACCUEIL FESTIVAL AKOUPHENE, 4 -

ASPEC(T) (IT)
SEC_ // enregistreur Revox + samples + no-input feedbacks
Mario Gabola // saxophone + feedback
+
LEON - KTT (FR/CH)
Kasper T. Toeplitz // basse
Raphaël Ortis // basse
Louis Schild // basse
+
MONNO (DE/CH)
Antoine Chessex // saxophone + électronique
Gilles Aubry // voix + électronique
Derek Shirley // basse
Marc Fantini // batterie

Durant 4 soirs espacés, la cave12 accueille en ces murs le Festival Akouphène, pour sa douzième édition.

Soir 4 :
ASPEC(T) (IT)
Partant d’une recherche timbrale qui emprunte des modes d’exécution typiques de la musique improvisée libre expérimentale, Aspec(t) détourne et disloque ces gestes sonores au moyen de l’électronique, de dispositifs analogiques et de matériaux sonores concrets en flirtant parfois avec les franges les plus obscures de la pop, parfois, dans les refrains. Structures frénétiques, explosions bruitistes, cris anté-diluviens, obstinations sur-aigues contribuent à un foisonnement fascinant et inextricable de sons en flux tendu, une trajectoire toute en méandres qui décrit l’errance maîtrisée d’un corps sonore orageux, sorte d’esprit instable par nature, sans cesse démembré, remodelé.

LEON - KTT (FR/CH)
Apparu comme duo drone-noise, Leon se laisse appréhender à la façon d’une entité polymorphe aux multiples collaborations (Andrea Parkins, Christian Weber, Rodolphe Loubatière, Antoine Läng) et optiques (improvisation, électroacoustique, free-noise rock), articulées autour de son binôme original - les deux basses de Raphaël Ortis et de Louis Schild - qui lui confère une identité sonore et une direction musicale fortes. C’est dans ce souci de continuité expérimentale que s’inaugure à l’occasion du festival l’exploration d’un nouvel aspect de ce travail en compagnie cette fois-ci de Kasper T. Toeplitz, compositeur et musicien franco-polonais incontournable de la scène contemporaine et noise dont les approches conjointes de la basse et de l’ordinateur associées aux infra-basses du duo promet une performance sous la forme d’un geste d’ensemble intense, dense et massif.

MONNO (DE/CH)
Pour clore la soirée, rien de moins que Monno, formation doom-noise-metal ultra-sismique ayant à plusieurs reprises secoué la scène européenne. Obscur et sans compromis, le projet de ces quatre berlinois d’adoption ré-émerge cette année à l’occasion de la sortie de Cheval Ouvert, album sombre, introspectif, puissant enregistré par Roli Mossiman (ex-Swans) et qui lance une fois encore le projet sur les chemins du radicalisme sonore des plus bruts, pour un équarrissage en règle d’un corps-noise mis sous tension par des instruments amenés aux confins de l’abstraction électronique, alliant précision minimale dans l’économie du geste et violence exubérante dans la restitution. Par le biais de ce véritable choc électrique décliné en plusieurs actes, Monno annonce une fois de plus son intention de précipiter le monde dans un cataclysme sonore brutal et intense. Que leur volonté soit faite.

Plus d’infos :
ASPEC(T) :
http://www.toxorecords.com/aspec(t)
LEON - KTT :
http://www.sleazeart.com
http://www.l-e-o-n.ch
MONNO :
http://idiosyncratics.limitedrun.com/products/521250-monno-cheval-ouvert